Accueil / Actualité / Radio, à l’Est, un bien modeste succès d’estime pour le DAB+.

Radio, à l’Est, un bien modeste succès d’estime pour le DAB+.

Le DAB version « + » a ses fans. Toutefois, même dans les régions où les offres sont déjà structurées, ses adeptes restent des consommateurs quasi marginaux.

 DVSM, 26 juin 2019. La radio « façon TNT » mobilise certaines énergies. Toutefois, dans l’Hexagone, on se « précipite lentement » sur le sujet. Ce qui n’est pas très étonnant. De nombreux observateurs et acteurs potentiels de ce mode de transmission observent le développement d’autres voies de propagation, et anticipent ce que l’inéluctable et puissante 5G risque de constituer en termes de concurrence. Si ce « qui peut le plus peu le moins » (la radio est finalement un flux de données assez modeste techniquement) connaît quelques turbulences du fait de la farouche volonté de l’administration américaine de se doter d’une 5G made in US et non chinoise, son futur ne fait plus aucun doute, même à courte échéance (sans même évoquer les zones géographiques où elle fonctionne déjà).

Chez nos voisins allemands, les 1,4 million de récepteurs « compatibles » qui viennent d’être recensés apportent un éclairage que les supporters du DAB+ prennent pour une bonne nouvelle. Pourtant, pour un pays qui possède déjà un maillage d’émetteurs relativement significatif, ce total comparé aux 82 millions d’habitants reste une portion infinitésimale. N’ajoutons pas que « compatibles » ne signifie pas « utilisés », surtout en automobile, thème important pour ce mode de diffusion. En effet, des véhicules commencent à être vendus avec le DAB inclus dans la première-monte. D’où une part de ces récepteurs en parc seulement « compatibles ». Naturellement, la qualité techniques du procédé n’est absolument pas en cause. Mais même excellente, elle ne suffit pas à faire démarrer utilement un marché pour lequel le chrono tourne…! Après l’heure, il ne sera plus l’heure, et il est déjà bien tard. La très grande fraîcheur avec laquelle les grandes radios françaises envisagent (ou plutôt n’envisagent pas) l’arrivée sur ces ondes numérisées (où seul, le Royaume-Uni signe une implantation plutôt bien partie) n’est pas pour consolider les optimismes sur ce sujet.

Source DVSM

A voir

Image, création recommandée d’un espace plein format en rayon …

Comme cela se pressentait depuis plusieurs mois, le plein format monte en puissance...