Accueil / Actualité / Réalité virtuelle, Nokia fait machine arrière…

Réalité virtuelle, Nokia fait machine arrière…

La firme finlandaise mise désormais sur des secteurs lui paraissant plus prometteurs.

Voilà un petit exercice de communication adroitement ficelé. Comment ne pas faire part d’une perte de confiance dans une voie qui ressemble de plus en plus à une impasse et de ce fait en reconnaître une sortie sur la pointe des pieds.? Il suffit d’annoncer un engagement vigoureux dans une autre direction. C’est ce que vient de faire Nokia, annonçant augmenter ses investissements dans des technologies en fort développement, notamment le secteur médical.

Et le groupe poursuit en mentionnant presque à voix basse (même dans un communiqué écrit, le chuchotement se reconnaît) sa décision de nettement réduire ses dépenses pour la réalité virtuelle qui, selon lui, ne suit pas les courbes de progression qui avaient été pronostiquées. En clair, c’est la mise en sourdine de ce domaine qui déçoit certains (mais d’autres s’y attendaient) et auquel déjà, la vieille boutade maintes fois entendue semble s’appliquer : « c’est une technologie d’avenir et elle le restera ».

En examinant bien les commentaires qui se diffusent discrètement, de ci de là, la conviction selon laquelle d’autres acteurs pourraient à leur tour, si ce n’est déserter cet univers, au minimum ne plus s’y propulser qu’à pas comptés et avec beaucoup de prudence se conforte. Si cette technologie a un avenir indiscutable dans certains domaines bien spécifiques, l’idée de la voir exploser au niveau grand public s’émousse.

Source DVSM

RV-1-

 

Enregistrer

A voir

keyboa-380

Le marché des PC prend une nouvelle claque

Le pire est que les opérations de promotion habituelles à cette époque de l’année, comme la rentrée des classes n’ont eu aucune influence sur le commerce.