Accueil / Actualité / Reconnaissance, après le doigt, on y met la main. L’empreinte trace son chemin…!

Reconnaissance, après le doigt, on y met la main. L’empreinte trace son chemin…!

Amazon propulse déjà le pass sanitaire vers le statut d’un moyen techniquement archaïque. L’empreinte palmaire suffit pour accéder, fidéliser, administrer.

 DVSM, 10 août 2021. Très célèbre pour ses activités de vente en ligne, Amazon n’a pas tiré un trait sur le point de vente physique. Pour accéder à ses magasins, et combiner identification et fidélisation, le trublion du commerce de détail a désormais recours à un moyen qui est promis à un avenir inéluctable. Sous l’intitulé Amazon One, le futur répond présent. Il s’agit de la trace de la paume de la main, aussi unique pour chaque individu que les empreintes digitales, mais plus ample, plus riche en détails exploitables, plus sûr grâce à son gabarit. Ces traces de doigts, uniques, aux propriétés exploitées depuis l’époque de Clémenceau (Brigades du Tigre) sont utilisées quotidiennement et sans problème depuis plusieurs saisons sur notamment des smartphones (Apple y a recours sur ses iPhone), mais aussi sur des systèmes d’accès hautement sécurisés, dans des laboratoires, des banques, des édifices militaires…

Le déploiement du pass sanitaire aurait pu être grandement simplifié en adoptant l’extension « paumée » de ce moyen, certes encore un peu d’avant-garde, mais éliminant, outre l’immense usine à gaz de l’application à base de QR codes, bien des écueils, comme la fraude, l’oubli ou la perte du code par un individu, sur papier ou sur mobile, etc… Il serait tout aussi pertinent d’utiliser cette même trace palmaire pour remplacer la bonne mais déjà vieille carte Vitale, une passoire à gros trous pour une falsification sans limite (des centaines de milliers de fausses cartes Vitale seraient en circulation et exploitation dans l’Hexagone). Mieux encore, les identifications seraient d’un immense secours dans des circonstances extrêmes, comme des accidentés dont les services d’urgence ne savent rien alors que leur pronostic vital peut être engagé sur les lieux d’un sinistres. Le tout sans oublier ce que pourront apporter l’usage de ces empreintes en se substituant aux interminables cortèges d’identifiants et de mots de passe, probablement la facette la plus désagréable de la numérisation.

Source DVSM

AMAZON/

A voir

Une GoPro nouvelle entre dans le champ de la prise de vue.

Révolution ou évolution...? Le joujou de ceux qui aiment mettre en mémoire des scènes époustouflantes.....