Accueil / Actualité / Les Rencontres Internationales de Biotechnologies se tiennent pour la troisième fois

Les Rencontres Internationales de Biotechnologies se tiennent pour la troisième fois

Après les maladies rares et les maladies neurologiques, la troisième édition des Rencontres Internationales de Biotechnologies (RIB) rassemble groupes pharmaceutiques et startups, le 7 février 2018, pour accélérer les innovations en immuno-oncologie. Organisées à l’initiative du Leem et de Bpifrance, les RIB ont pour objectif de connecter des industriels internationaux et des sociétés de biotechnologies françaises. Les 20 entreprises de biotechnologies participantes ont été sélectionnées sur leur thématique de recherche, l’excellence de leur projet et la volonté de nouer des alliances avec des groupes pharmaceutiques.

Les RIB valorisent les startups de la santé souvent les premières à explorer de nouveaux axes de recherche. « Les grandes entreprises et les startups appartiennent au même écosystème. Il est important de leur donner l’occasion de se rencontrer et d’échanger. Ces connexions sont essentielles à la mise en place d’une chaîne de l’innovation thérapeutique afin de proposer rapidement aux patients de nouveaux traitements », souligne Philippe Lamoureux, Directeur Général du Leem*.

Le Leem et Bpifrance ont travaillé avec huit partenaires représentant l’ensemble de l’écosystème français de la santé. Pôles santé et cancéropoles (Cancéropole Clara, Eurobiomed, Genopole, Medicen Paris), centre anticancéreux (Gustave Roussy), Fonds financier (Matwin) et filière immuno-oncologie (MabDesign) se sont mobilisés autour de ces rencontres et ont proposé 45 dossiers de startups innovantes en France. Un jury d’investisseurs, industriels, chercheurs académiques – présidé par Christian Deleuze (Président de Sanofi Genzyme France et administrateur du Leem) – ont évalué ces dossiers et retenu 20 sociétés pour participer aux 100 rencontres B to B et 14 sociétés pour « pitcher » devant l’assemblée des industriels et des investisseurs.Au total, 20 sociétés de biotechnologies et 18 grands groupes pharmaceutiques, ainsi que 8 sociétés de capital-risque participent aux RIB 2018.

Les 14 startups

  • Affilogic (Nantes) – Développement des Nanofitins, des molécules qui combinent la spécificité des anticorps avec les avantages des petites molécules chimiques.
  • B-Cell design (Limoges) – Immunothérapie ciblant les muqueuses avec une nouvelle classe d’anticorps monoclonaux.
  • ElyssaMed (Paris) – Traitement d’immunothérapie active, composé de plusieurs peptides antigéniques (épitopes) spécifiques des cancers du poumon (entres autres), issus de l’antigène preprocalcitonine (ppCT), et d’un adjuvant.
  • GamaMbs (Toulouse et Parisa) – Anticorps monoclonaux thérapeutiques qui détruisent les cellules tumorales en activant le système immunitaire.
  • Gliocure (Angers) – Société dédiée au traitement du glioblastome, la plus fréquente et la plus agressive des tumeurs du cerveau.
  • HalioDx (Marseille) – HalioDx conçoit des tests diagnostiques pour mesurer la réponse immunitaire au niveau de la tumeur et dans son environnement.
  • H-Immune Therapeutics (Paris) – Plateforme propriétaire d’immunisation in vitro (IVI) capable de générer une série d’anticorps humains pour adresser la carte épitopique de toute cible thérapeutique.
  • Imcheck Therapeutics (Marseille) – A partir de la connaissance fine des réseaux de communication moléculaires, Imcheck Therapeutics a identifié deux anticorps immuno-modulateurs afin de rendre visibles les cellules tumorales vis-à-vis des lymphocytes T.
  • Inovactis (Evry) – Outils de la biologie de synthèse pour créer une levure (S. cerevisiae) capable de produire des antigènes tumoraux et de déclencher une réponse immunitaire.
  • Nanobiotix (Paris) – Approche révolutionnaire dans le traitement du cancer : des nanoparticules qui, sous l’action de la radiothérapie maximisent l’absorption des rayons X à l’intérieur des cellules cancéreuses
  • NovaDiscovery (Lyon) – Spécialiste des essais cliniques in silico pour prédire l’efficacité des traitements en amont des essais sur l’homme, via des modèles mathématiques et numériques.
  • Stimunity (Paris) – Développement d’une nouvelle classe de bio-médicament pour réactiver les défenses immunitaires contre les cancers avancés ou métastatiques.
  • Theraclion (Malakoff) – Utilisation d’ultrasons focalisés de haute intensité (HIFU), Theraclion a mis au point une solution innovante d’échothérapie, associant une thérapie par HIFU et un suivi en temps réel par échographie.
  • TheraVectys (Paris/Cambridge US) – Experte des vecteurs lentiviraux, la société développe des immunothérapies dans un large éventail d’applications : maladies infectieuses et cancers induits ou non par des virus.

*Le Leem : Organisation professionnelle fédérant les entreprises du médicament (Les Entreprises du Médicament).

rib11111

A voir

tado rafraichit à distance

Afin de soulager les humains des chaleurs de l’été, tado lance la deuxième version de sa solution de climatisation intelligente.