Accueil / Actualité / Revolut passe une barre symbolique

Revolut passe une barre symbolique

La star des fintech a atteint deux millions d’utilisateurs en Europe au mois de mai.

La néo banque voit également une forte croissance de son volume de transaction mensuel à plus de 2 milliards de dollars (USD), pour plus de 100 millions de transactions individuelles effectuées. Elle travaille activement au développement d’une plateforme de trading sans commission permettant d’investir sur les marchés financiers.

Revolut proposera bientôt à ses utilisateurs d’investir dans des entreprises cotées aux Royaume-Uni et aux Etats-Unis, ainsi que d’autres outils d’investissement tels que des ETF (exchange traded funds, fonds indiciels cotés) et des options. Ce service veut démocratiser l’investissement sur les marchés financiers en le rendant plus abordable, notamment par la suppression de barrières à l’entrée comme les frais de courtage élevés, les interfaces confuses des plateformes de trading, et les processus d’inscriptions compliqués et longs.

Revolut compte aujourd’hui 900 000 utilisateurs au Royaume-Uni, 275 000 en France (+240% en 12 mois) devant Pologne. Pour l’instant, les services de la fintech ne sont disponibles qu’en Europe, mais Revolut prévoit de se lancer aux Etats-Unis, au Canada, à Singapour, à Hong-Kong, en Australie, et en Nouvelle-Zélande au cours des prochains mois.

Pour Benjamin Belais, directeur général France & Suisse de Revolut « Pour dire les choses clairement, nous allons causer la même disruption sur les investissements que nous l’avons fait sur les services bancaires. Les courtiers facturent entre 2,5€ et 5€ par transaction de petite taille, avec des interfaces poussives, lentes et déroutantes pour les consommateurs. Les points de friction sont clairs pour nous, et il y a énormément de marge de manœuvre pour améliorer les services. »

 

A voir

N’existerait-il pas une certaine France de la flemme…?

D'éminents responsables politiques osent dire des choses qui fâchent...