Accueil / IT Business / Communiqués / LA RÉVOLUTION DU STOCKAGE FLASH ET OBJETS, ET DE LA SAUVEGARDE

LA RÉVOLUTION DU STOCKAGE FLASH ET OBJETS, ET DE LA SAUVEGARDE

Communiqué

En 2017, le marché du stockage est à la peine avec un recul de son chiffre d’affaires sur un an de 0,5 % (T1-2017). Les fournisseurs généralistes souffrent de la mutation en cours vers le Cloud. En revanche, les ODMs (marque blanche) qui fabriquent des serveurs « hyperscales » avec leurs disques locaux destinés aux datacenters, voient leur chiffre d’affaires s’envoler avec une hausse de +78,2 %, liée à une augmentation sensible de la capacité livrée (+41,4 %).

En complément, il est intéressant de noter que, globalement, les configurations 100 % Flash sont en nette progression.

En effet, le stockage évolue très rapidement vers des solutions 100 % Flash grâce à la baisse sensible et continue des prix qui rend les disques magnétiques SAS 15krpm et 10krpm obsolètes dès maintenant, et d’ici un à deux ans les disques « capacitifs » NL-SAS. Et l’arrivée de la technologie NVMe va permettre d’exploiter encore plus largement les possibilités des disques Flash avec une parallélisation native infinie (ou presque…) des E/S, ce qui était à ce jour l’une des contraintes techniques majeures de cette technologie.

Malheureusement, cet engouement justifié provoque aujourd’hui une tension réelle sur les livraisons (avec un impact sur la hausse des prix !), renforcée par la mutation en cours au sein des usines de fabrication de la technologie NAND vers NAND 3D.

La vitalité du stockage Objets

Ce dernier continue à faire des émules, notamment dans le Cloud public; grâce à la baisse sensible des prix en 2016 entre les principaux fournisseurs. Cette baisse est d’ailleurs plus accentuée que sur la partie « Compute » (VM). Cet intérêt grandissant pour ce type de stockage, notamment pour la sauvegarde, l’archivage ou le Big Data, se voit aussi dans le marché des solutions SDS. De son côté, le marché des solutions entame lui aussi sa « révolution » avec la montée en puissance de nouveaux acteurs.

Au-delà des généralistes, d’autres solutions, poussées par la généralisation de la virtualisation et provenant du monde des applications de Copy Data Management, viennent fortement bousculer l’ordre établi pour proposer aux clients une offre « tout-en-un » physique/virtuel/Cloud. Et la sauvegarde s’invite aussi au sein des solutions hyper-convergées avec des fonctions directement intégrées.

Mais le plus grand changement dans les prochaines années pour le stockage et la sauvegarde viendra probablement des solutions de type « Copy Data Management ». Ce stockage dit « secondaire » offre de nombreuses capacités comme la sauvegarde, l’archivage, la mise à disposition immédiate de copies pour le développement, le test, l’intégration, l’analyse…

Le marché du stockage est donc en pleine mutation et va continuer d’évoluer fortement ces prochaines années.

 

Jean-Philippe du Mesnil, QUODAGIS

Pour tout complément : https://www.vialis-it.fr/ressources/ressource/infrastructure-2020-feuille-de-route-vers-l-infrastructure-du-futur-450

 

A voir

Ricoh lance la plateforme Printed Memories pour soutenir la recherche sur la maladie d’Alzheimer

Première en son genre, une plateforme d’édition de cartes postales digitales nommée Printed Memories a été créée pour rassembler les familles