Accueil / Actualité / Le robot Zenbo se pavane au Computex

Le robot Zenbo se pavane au Computex

Le constructeur a réellement fait l’évènement sur le Computex de Taipeh, le plus grand salon dédié aux technologies en Asie.  Au milieu des nouvelles gammes de smartphones et de PC, les visiteurs ont découvert  Zenbo, un robot de compagnie grand-public. Et pour être certain de diffuser d’emblée massivement son robot 600 dollars. Au cours d’un show à l’américaine, JonneyShih le P-dg d’Asus, véritable saltimbanque a expliqué au reste du monde médusé comment « transformer nos rêves en réalité ». Passons sur les smartphones, tablettes et autres terminaux toujours épatants, pour convenir avec Johnney que le robot Zenbo constitue bien une rupture technologique dont nous ne maitrisons pas vraiment les conséquences.  Et comme IT Numeric est également capable de se montrer dithyrambique, Zenbo abolit un peu plus les frontières qui nous séparent de la science fiction.

Zenbo est petit, moins d’un mètre de haut. Ses formes sont visiblement inspirées du ET de Spielberg. Zenbo avance en roulant. Il est très mignon et très bien élevé. La preuve ? Zenbo répond toujours à son propriétaire en le regardant dans les yeux. Les siens sont ronds, et cernés de bleu. Zenbo est une mine de savoir. Mais surtout, il apprend à se comporter à chaque interaction avec son ou ses utilisateurs. Là c’est très fort. Asus a produit un joli clip de présentation (https://www.youtube.com/watch?v=Gz5bWCna5uM) qui permet de découvrir les possibilités du robot. Zenbo raconte des histoires aux enfants (bonjour l’éducation parentale), il aide une personne âgée dans sa médication quotidienne et se relie au système domotique d’un immeuble.

zenba

Sa bonne bouille sert d’ailleurs de caméra de surveillance, capable de prévenir des secours ou la police. Et accessoirement de tablette tactile. Bref, pour paraphraser JonneyShih, Zenbo est le meilleur ami de la famille.  Avec Zenbo, Asus a frappé un très grand coup. Sans doute de quoi relancer le constructeur taiwanais à la peine sur ses marchés originels face aux marques du continent chinois. Les dates de commercialisation ne sont pas encore connues. Et d’autres robots familiaux sont annoncés. Mais Asus semble a pris une avance conséquente.

Google et Amazon en sont à l’état de promesses purement marketing.  Les Français de Bluefrogs Robotics et les chinois d’UbtechRoboticspeuvent se faire du mouron. Les premiers annoncent le Buddy (650 euros) pour octobre et le second l’Alpha 2 (800 euros) pour une date encore indéterminée. Sauf que non seulement Asus vient de marquer les esprits, et que surtout, le constructeur dispose de ressources techniques, financières et commerciales autrement plus considérables. De quoi rafler le marché et laisser des miettes aux autres.

ze1

A voir

bori-2-

Elon Musk s’intéresse au métropolitain

Le patron de Tesla n’a pas fini de vouloir révolutionner les transports...