Accueil / Actualité / Les rois du numérique veulent renvoyer les émirs aux poubelles de l’Histoire

Les rois du numérique veulent renvoyer les émirs aux poubelles de l’Histoire

Qu’ils soient chinois ou américains, les grands noms de l’économie numérique ont décidé de mettre le paquet pour développer les alternatives énergétiques au pétrole et sans doute au nucléaire. Une vingtaine de personnalités dont Bill Gates, Jeff Bezos ou Jack Ma viennent de créer un fond d’investissement d’un milliard de dollars consacré aux cleantechs. Breakthough Energy Ventures (BEV) aura tout de même vingt ans pour investir ces sommes « pour procurer à chacun dans le monde à des services, des biens de consommation et des transports qui ne pèsent pas sur les émissions de gaz. » BEV pourra investir dans les entreprises des cleantechs à tout moment de leur développement, du projet à la commercialisation des services.

La création de BEV est un contrepied à la mauvaise réputation que trainent les cleantechs. Nombre d’entreprises ont fait rêver les investisseurs avec des technologies solaires ou autres, avant de vivre des faillites retentissantes.  Mais après tout, les high tech ont elles aussi vécu des catastrophes complètes comme l’explosion de la bulle Internet en 2000, avant de reprendre leur marche en avant. Et l’avenir est à ceux qui sauront procurer à l’économie des solutions permettant de produire des biens et des services chiches en énergie et non polluants.

b-g-370

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.