Accueil / Actualité / Salons : à Munich, le High-End 2021 est finalement repoussé à mai 2022. A qui le tour ?

Salons : à Munich, le High-End 2021 est finalement repoussé à mai 2022. A qui le tour ?

Munich, Tokyo, Las Vegas, mêmes angoisses. Alors que l’organisateur du rendez-vous bavarois, très suivi dans le son et l’image, venait d’en annoncer un élargissement à l’audio pour l’auto, il renonce soudain à son édition 2021. Un signe bien sombre pour d’autres grands moments encore au calendrier.

DVSM, 28 avril 2021. Douche écossaise…! Les visions optimistes alternent avec les réalités anxiogènes. L’occupant, comprenez le virus, tient bon. Là où la contamination semble faire machine arrière, elle se réanime soudain. Sur les territoires qui paraissaient épargnés, des explosions de la contagion apparaissent. Renonçant à son organisation pourtant déjà reportée du printemps à septembre 2021, le High-End de Munich, où hi-fi et audio-vidéo s’exposent dans leurs formes les plus performantes (ce qui ne veut pas forcément dire les plus chères) vient d’annoncer que sa prochaine édition ne se tiendrait qu’en 2022. Ses organisateurs expliquent : ce report est lié au prolongement de l’épidémie.

Certes, avec une audience d’environ 20 à 22.000 visiteurs, le sujet ciblé ne s’inscrit pas dans les événements mastodontes que la planète accueille de-ci de-là. Autant dire que cette décision de report nourrit l’inquiétude. En septembre, l’IFA doit se tenir sous une forme physique, certes largement, voire lourdement, adaptée à la situation sanitaire. Ce projet un brin téméraire pourra-t-il véritablement se concrétiser au pied de la tour berlinoise de la radio…? L’ombre de notre plus petit ennemi commun se projette même du côté de Tokyo, le Japon connaissant un réveil de la contamination devenant préoccupante alors que la tenue des JO approche à grands pas. Cette compétition, en dépit des affirmations encore récentes des organisateurs, est à nouveau dans le flou. Le suspens atteint des sommets…

Source DVSM

A voir

Le rendez-vous du jeu Gamscom bat en retraite et se limite à son tour au virtuel…

Les discussions vont bon train chez les organisateurs de salons, et les conclusions puis décisions qui en découlent sont loin de faire l'unanimité.