Accueil / IT Business / Economie - Stratégie / Samsung accuse le coup au second trimestre

Samsung accuse le coup au second trimestre

L’année 2014 ne restera pas comme un grand cru pour le géant de l’électronique qui avoue même que ‘’la seconde moitié de l’année restera difficile.’’ Son bénéfice net pour la période avril-juin ressort à 4,5 milliards d’euros en recul de 19,5% par rapport au trimestre correspondant de 2013. Surtout, le chiffre d’affaires est en repli de 8,9%, à 38,5 milliards d’euros. Rien qui empêchera les dirigeants de passer de bonnes vacances, mais l’alerte est importante. Samsung Electronics se plaint de la mollesse du marché des smartphones et de la hausse de ses dépenses en marketing. Le constructeur souligne aussi des effets de change défavorables entre le won sud-coréen et le dollar. Dans la pratique, Samsung domine toujours le marché des smartphones mais sa part de marché est revenue de 32,3% en 2013 à 25,2% aujourd’hui.

 


Son Galaxy S5 ne rencontre pas le succès escompté. Il faut souligner que le Coréen est durement concurrencé par une floraison de nouvelles marques chinoises qui produisent des smartphones à bas prix et à qui mieux mieux. Comme tous ces modèles fonctionnent sous Androïd, le consommateur a d’autant plus tendance à choisir un smartphone à bas cout, qu’il perçoit souvent mal l’intérêt des flopées de technologies qui lui sont proposées.

Selon les analystes d’IDC la division Mobiles de Samsung qui assure 55% de ses revenus sont en baisse de 20% sur la période, à 20,6 milliards d’euros, pour un bénéfice d’exploitation en baisse de près de 30%. Le constructeur s’avère pour l’instant incapable de s’émanciper d’Androïd et a une fois de plus remis aux calendes grecques le lancement d’un modèle animé par Tizen, son propre operating system.  Pour conclure prévient que « les perspectives de croissance demeurent incertaines dans un contexte d’intensification de la concurrence mondiale ».

 

 

A voir

e-com-1-380

Le mobile affole littéralement les Chinois

Selon les observateurs d’eMarketer, l’an prochain les internautes chinois dépenseront 1 462 milliards de dollars en ligne, en hausse de 29% sur cette année.