Accueil / Actualité / Scandale entre Est et Ouest : des diffusions d’images vidéo privées soudain révélées.

Scandale entre Est et Ouest : des diffusions d’images vidéo privées soudain révélées.

Voyeurisme, espionnage, entre colère et dénonciation d’un scandale du net…! Au Canada, une vive émotion prend forme, à propos d’une diffusion d’images privées sur le net.

DVSM, 2 juillet 2021. Selon ce que rapportent les médias de l’autre grand pays d’Amérique du Nord, un ou des sites russes diffuseraient des images en direct capturées chez des résidents canadiens. Quelques exemples sillonnent la toile, sans que soient révélées, pour une élémentaire prudence, les adresses de ces sites indélicats. Le mécanisme de cette intrusion dans des vies privées est simple. Des caméras de surveillance qualifiées de « non sécurisée » laissent passer ce que leur objectif observe, et qui peut dès lors devenir le contenu en direct de sites Internet indélicats. Le voyeurisme semble être le premier des moteurs de cette pratique pour le moins intolérable.

Toutefois, cela peut aller un peu plus loin. En effet, non-seulement des logements et des gens sont filmés, mais aussi des magasins, ce qui peut devenir une source d’informations multiples, allant du comportement des clientèles aux pratiques commerciales et marketing. Questions induites, de telles caméras permettent-elles ailleurs que sur les territoires jadis investis par Jacques Cartier…? Il est probable que les questions vont fuser de toutes parts envers les fabricants de telles caméras, et les opérateurs de surveillance dans l’univers de la sécurité. On va voir ce que l’on va voir, là où justement, rien ne devrait pouvoir être vu.

Source DVSM

A voir

La start-up Atera annonce une levée de fonds de 77 millions de dollars

Après une forte croissance en 2021, ce financement de série B porte à plus de 100 millions de dollars.....