Accueil / IT Business / Scénarios possibles sur les probabilités de départ des pays de la zone euro

Scénarios possibles sur les probabilités de départ des pays de la zone euro

La banque d’affaires Morgan Stanley publie sur son site le tableau titré « La Grèce quitte l’euro : 4 divorces et pas d’enterrement » indiquant les probabilités de départ des pays de la zone euro, la Grèce en tête, et les conséquences que cela aurait.

Scénario 1 : La Grèce quitte la zone euro, la contagion est modeste. Probabilités : 35%.

L’impact négatif sur la croissance européenne d’un départ de la Grèce serait plutôt limité, contrairement à celui sur le pays sortant, beaucoup plus important. L’union monétaire, elle, resterait quasiment intacte.

Scénario 2 : La Grèce quitte la zone euro. La contagion, très rapide, entraîne de fortes réponses. Probabilités : 40%

L’impact d’une sortie de la Grèce de l’euro aurait un impact négatif à court-terme sur l’UE, et bien évidemment plus important sur les pays déjà fragilisés. L’impact serait très négatif sur la Grèce elle-même.

Scénario 3 : Plusieurs pays décident de quitter la zone euro. Probabilités : 20%.

Les autres pays qui pourraient suivre la Grèce seraient l’Italie et l’Espagne. Aucune mesure ne pourrait vraiment minimiser les dommages entrainés par le départ de plusieurs pays de la zone euro. Cela entraînerait une forte récession dans l’UE, et aurait donc un impact très important sur tous les pays de la zone euro, ceux du noyau dur, comme les états périphériques.

Scénario 4 : Des pays du noyau dur de la zone euro la quittent. Probabilités : 5%.

Les pays du noyau dur de la zone euro comme la France, l’Allemagne ou encore la Belgique ne veulent plus de la monnaie unique, contrairement aux Etats du sud. Ces décisions entrainent une véritable dépression économique au sein de l’UE, une déflation dans les pays du noyau dur, et une inflation dans les Etats périphériques.

M.G

A voir

e-com-1-380

Le mobile affole littéralement les Chinois

Selon les observateurs d’eMarketer, l’an prochain les internautes chinois dépenseront 1 462 milliards de dollars en ligne, en hausse de 29% sur cette année.