Accueil / Actualité / SFR sort meurtri du premier trimestre

SFR sort meurtri du premier trimestre

Patrick Drahi dixit, l’année 2016 sera celle de la reprise de la croissance pour l’opérateur. Si les dirigeants du groupe SFR Numéricable veulent faire bonne figure, les chiffres délivrés cette semaine sont tout simplement catastrophiques. Tous les signaux sont mauvais. Malgré des promotions conséquentes, l’opérateur continue de perdre des clients avec pour le mobile 14,86 millions d’abonnés contre 15,82 millions au premier trimestre 2015 et pour le fixe 6,29 millions de clients contre 6,52 l’an dernier. Cette contraction se répercute bien entendu sur le chiffre d’affaires (2,57 milliards d’euros) en baisse de 6,1%. L’EBITDA accuse une baisse de 9% (0,85 milliard d’euros) et l’ARPU (le revenu par client) baisse légèrement : 33,9 euros contre 34,2 euros l’an dernier.

Moralité, SFR Numéricable accuse une perte de 41 millions d’euros contre un profit de 743 millions au premier trimestre 2015. Le groupe Altice compense plus ou moins ces mauvais résultats avec les ressources tirées au Portugal et aux USA. Le résultat brut d’exploitation augmente de 9%. L’EBITDA ressort à 1,62 milliards d’euros, malgré (autre point noir) une réduction de 2,7% du CA à 4,26 milliards d’euros. Ces résultats plus que médiocres n’ont en rien entamé la boulimie d’acquisition de Patrick Drahi. L’acquisition définitive de la société américaine Cablevision sera bouclé d’ici à trois mois, histoire de creuser encore davantage le déficit de l’entreprise. Aujourd’hui, la direction de SFR Numéricable mise sur la fin prochaine de la guerre tarifaire qui pénalise les opérateurs afin de revenir aux profits. Cependant, la politique d’expansion d’Altice repose sur un postulat parfaitement temporaire : la faiblesse des taux d’intérêt. Le jour où ils remonteront ….

PD

 

 

 

A voir

BP-1-

Bpifrance et la Société Générale font ami ami

Bpifrance et Société Générale renforcent les synergies...