Accueil / Actualité / SFR va-t-il mieux ? Bof

SFR va-t-il mieux ? Bof

Oui si l’on en croit le communiqué de l’opérateur sur ses résultats 2017.

Pas peu fiers, les dirigeants de SFR ont annoncé le recrutement de 80 000 abonnés à ses services mobiles, et ont rapidement écrasé une larme sur les 45 000 qui l’ont déserté sur les services fixes au quatrième trimestre 2017.    « Avec un point d’attention unique sur le consommateur, nous avons fait des progrès significatifs. Dans le mobile, c’est notre meilleur trimestre en deux ans » s’est réjoui Dennis Okhuijsen.

Le directeur d’Altice Europe n’a cependant pas dévoilé le cout de conquête des nouveaux clients. Sauf que voilà, SFR est engagé dans une telle guerre des prix avec ses concurrents que son chiffre d’affaires a de nouveau reculé de 4,5% à 2,7 milliards d’euros, pendant que celui des autres opérateurs s’améliorait. Au total, SFR a reconquis près de 200 000 abonnés l’an dernier. C’est bien, même si Free revendique un million de clients supplémentaires.  Dans le fixe SFR a perdu 170 000 clients quand les autres sont tous positifs.

SFR a enregistré un chiffre d’affaires de 10,8 milliards en baisse d’1,7%. L’année en cours risque carrément d’être décisive pour le groupe. Altice peut encore céder des pépites ou fermer quelques plateaux, mais il est à la limite. Son réseau est considéré comme le plus mauvais de France, et SFR concentre la moitié des plaintes des consommateurs de téléphonie. Le sport ne rapporte pas franchement malgré les investissements plus que conséquents. Et bouquet final, une modification des règles fiscales applicables à la presse vont mécaniquement lui faire perdre 200 millions d’euros sur ses profits. Ne parlons même pas du cout hallucinant du financement de la dette du groupe qui se monte à 45 milliards d’euros. Bref, il y a le feu.

 

 

A voir

Taster trouve les moyens de ses ambitions

Taster crée et déploie des concepts de restauration dédiés à la livraison en s'appuyant sur des plateformes comme Deliveroo ou UberEATS.