Accueil / Actualité / Smartphones, certains en arrivent même à oublier ce lien avec autrui…

Smartphones, certains en arrivent même à oublier ce lien avec autrui…

Il est question ici du verbe « oublier » au sens le plus concret. Non dans l’euphorie des vacances, pas davantage dans le comportement, encore moins dans le mental, mais bel et bien dans… l’autobus…!

 DVSM, 27 août 2019. Si tous les étourdis du monde…!  Chacun imaginera la suite. On a tant dit et écrit sur l’aspect impératif ressenti par une écrasante majorité de quidams à propos de l’insupportable absence du portable à portée de la main…! Nombreux sont d’ailleurs ceux qui reconnaissent qu’ils feraient immédiatement demi-tour pour venir rechercher à la maison un mobile oublié en partant au travail ou pour un tout autre déplacement. Et pourtant, une enquête menée auprès de 100.000 voyageurs par Alliance Aurocar, entité spécialisés dans les transports de groupes, révèle le hit-parade des objets les plus oubliés dans les autocars, et ce classement est très étonnant.

Ainsi, le cinquième élément le plus oublié, (influence de Luc Besson), est la paire de lunettes. A première vue, cela ne semble pas bien malin, mais il est probable que les auteurs de cet oubli ne voient rien de leur mauvaise manœuvre. Oublier son sac, 4ème rang, c’est bêêête. Mais pas autant que le troisième oubli qui n’est autre que celui du portefeuille. Les clés sont sur la deuxième marche du podium. Mais le plus oublié de tous est… le téléphone portable. Aïe…! Voilà qui démontre que les sensations insupportables évoquées plus haut ont leurs limites. La joie d’être arrivé…? Notons que rien n’est précisé à propos de ces voyageurs qui, faute d’y voir clair sans leurs lunettes, oublient leur sac dans lequel sont rangés le portefeuille, les clés et le smartphone, et qui mériteraient une mention spéciale. Il faudrait à présent prolonger cette enquête pour savoir si le train affiche les mêmes scores.

Source DVSM

 

A voir

BATACLAN, la mémoire. Tout pour la musique, jusqu’à en mourir. Mais après…?

Commémorer, c'est bien, et à coup sûr absolument nécessaire.