Accueil / Actualité / Smartphones, un éléphant serait-il entré dans un vaste magasin de porcelaine…

Smartphones, un éléphant serait-il entré dans un vaste magasin de porcelaine…

Huawei confirme son offensive portant sur son propre système d’exploitation. Les autres s’en moquent-ils…? Saine attitude ou réaction à hauts risques…?

 DVSM, 14 juin 2021. Qui a le plus à perdre dans cette péripétie…? Probablement moins le camp iOS que l’immense univers Android. Il y a quelques jours, un classement des cinq plus gros vendeurs mondiaux de smartphones (lire ou relire ICI) laissait apparaître l’absence ce Huawei, le géant chinois éconduit du marché US pour les raisons géo-politiques largement exposées et expliquées. Pire, ce même constructeur se voit ôtée toute possibilité de faire fonctionner ses mobiles sous l’OS le plus répandu. Si les motifs avancés pour justifier ce choix peuvent être compris, la pertinence de la méthode consistant à tenter d’exclure un compétiteur (qui a aussi l’odeur d’une protection de marché élégamment habillée…) reste à démontrer.

Naturellement, la firme asiatique n’est pas décidée à battre en retraite, et elle est même contrainte à la contre-attaque ou, dans un langage davantage « business », à répliquer commercialement. Ce qu’elle confirme dans son offensive sur Harmony-OS, « son » OS rien qu’à elle, qui se voit doté de plus en plus d’atouts en direction des utilisateurs. Se dessinent ainsi les racines de ce qui pourrait devenir un écosystème. Dans ce domaine en pointe des mobiles intelligents, un autre écosystème fait depuis longtemps merveille, né à Cupertino. Dans ce sens, l’iOS d’Apple compte une vaste population d’utilisateurs attachés à ce système et les risques de les voir émigrer vers une autre proposition sont faibles.

Il faut noter que ce système d’exploitation sauce californienne permet à la firme à la pomme croquée de figurer régulièrement parmi les meilleurs vendeurs de smartphones, ses appareils se classant dans les plus huppés (et tarifés…) de l’offre globale. Android n’a en revanche rien d’un tel écosystème, du moins par rapport à un quelconque smartphone. Il se rapproche plus d’un standard, un peu à l’image de ce que fut le VHS dans le domaine de la vidéo. Huawei se retrouve ainsi dans le périmètre quasi confidentiel des « outsiders », ces compétiteurs auxquels on ne prête guère attention, jusqu’à ce qu’ils soient devenus si forts qu’il n’est plus possible de les contrer. A bon entendeur…

Source DVSM

A voir

Quels sont les impacts de la transformation digitale au sein des entreprises ?

Anne-Laure Marchal, directrice de clientèle pôles Society à l' institut CSA accompagne Inetum dans l’identification de ces enjeux autour de la transition numérique.....