Accueil / Actualité / Sony a propulsé l’APN dans son nouveau futur…

Sony a propulsé l’APN dans son nouveau futur…

On se bouscule sur le front du plein format.

L’APN vit une étape charnière de son existence et il faut le savoir, on en rêvait, et c’est bel et bien Sony qui l’a fait…!

 DVSM, février 2019. La réaction de l’industrie photo est excellente, pour elle et pour ceux qui vivent des marchés de la photo. Une puissante vague de renouveau s’est en effet propagée, s’appuyant sur des composants d’une toute nouvelle génération, les capteurs dits « plein format » (car de dimensions identiques à celles du film 35mm encore résumées par « 24×36 »)*. Ceux-ci crèvent les plafonds en nombre de pixels, allant des déjà presque tombés dans la banalité de 24 Mp environ, aux 45 à 50 Mp. Point commun à un grand nombre de ces composants, ils sont fabriqués par Sony, cette société qui, il y a déjà plus de 35 ans**, concrétisait l’avenir inéluctable de la photo dans l’univers de l’électronique. Dans les nouveautés récentes de plusieurs grands fabricants, Sony lui-même, Canon, Fujifilm, Nikon, Panasonic, la provenance Sony est omniprésente. Nous avions récemment souligné la rupture technologique que cette vague entraînait. En effet, avec de tels capteurs, toute l’électronique qui les accompagne (et en particulier les processeurs d’images) s’offre un véritable nouveau départ. Il en va de même pour les optiques, et quelques autres éléments, comme l’indispensable filtre de couleur associé à chacun des capteurs, selon les marques et leurs options technologiques. Avec, pour les utilisateurs, un choix inédit (mais excellent pour qui sait argumenter dans un rayon ou derrière un comptoir) et d’entrée fondamental entre les APN encore de la ligne « reflex » et ceux du segment dit « hybride ». Un champ de discussions, d’analyses, de critiques, dans lequel les médias spécialisés vont (et ont déjà commencé) pouvoir y aller de leurs avis à géométries multiples, qui animent le terreau de tout ce métier.

Excellente réaction…? Assurément, car la photo est universellement confrontée à la redoutable concurrence des smartphones. Or, avec des capteurs de cette taille et l’environnement (optiques, montures, électronique…) déjà évoqué, la distance entre APN et téléphone mobile intelligent grandit de nouveau. Et ne pourra sans doute jamais être totalement comblée. Pour l’heure, ces grands capteurs se retrouvent essentiellement sur des boîtiers onéreux (plusieurs milliers d’euros en versions nues). Mais ils vont inéluctablement devenir plus accessibles. Les constructeurs proposeront d’ici quelques saisons des versions entrant dans les budgets plus exigus des amateurs éclairés, des centaines d’euros, et non plus des milliers. En revanche, prix ou pas, les dimensions acceptables des smartphones rendent quasi improbable l’intégration de tels composants. Les similitudes ou proximités entre les APN compacts et ces smartphones vont avoir du mal à subsister, même si, grâce à des accumulations de petits capteurs telles qu’elles se développent, et des pirouettes numériques, les smartphones continueront à faire bonne figure dans le domaine de la classique photo d’amateur.

 

* Attention, il ne faut pas confondre « plein format » et grand format ». Le 24×36, lors de son apparition, avait eu du mal à être considéré comme un format digne des professionnels, à cause, précisément, de ses dimensions restreintes. Les progrès des appareils, des optiques et du film ont effacé cette considération un peu négative. Il reste que, en numérique comme en argentique, des formats plus grands restent nécessaires pour des travaux photographiques professionnels notamment.

** Son premier prototype d’appareil photo, le Mavica originel, n’était pas numérique. Mais à ce moment où était lancé le Compact Disc, sous brevets associés de Sony et de Philips, les premiers lecteurs de CD de Sony étaient dotés d’une sortie prémonitoire pour signaux numériques. Sans aucun doute, la jeune et turbulente firme japonaise avait déjà, dans les méandres confidentiels de sa R&D, de fortes convictions à propos du futur numérique, pour le son comme pour les images.

Source DVSM

 

A voir

La formule séduisante de Fujifilm, « fromage et dessert » …!

Voici une nouvelle version de l'appareil photo compact qui ne fait pas que du tirage papier instantané…