Accueil / Actualité / Sport Tone libère les oreilles et cherche du cash

Sport Tone libère les oreilles et cherche du cash

Pourquoi se boucher les oreilles avec un casque au design approximatif lorsque la conduction osseuse peut très bien faire le boulot ? Fondée par Thomas Lequeux, chirurgien ORL et Nelly Martin, ingénieur au CEA, la société grenobloise Sport Tone a mis au point le S•tone un bandeau en silicone assorti de lunettes pour sportifs (coureurs, nageurs…) qui permet d’écouter sa musique en profitant de son sport en toute sécurité. La transmission des sons s’effectue en stéréo par des ondes, émises par les transducteurs du bandeau puis véhiculées par l’ossature du crâne qui atteignent directement l’oreille interne de l’utilisateur. Le bandeau S•tone utilise quatre transducteurs pour déclencher les vibrations et offrir un son clair. Chaque transducteur est stratégiquement placé à l’intérieur du serre-tête, produisant une gamme de fréquences comprise entre 300 Hz à 20 000 Hz.

La musique est soit enregistrée sur des cartes mémoire placées également dans le bandeau, soit récupérée en Bluetooth sur un smartphone. L’utilisateur n’est donc plus encombré par des fils toujours gênants, ni par des oreillettes qui empêchent de percevoir pleinement l’environnement.  A noter qu’après les amateurs de vélo ou de salle de gymnastique, Sport Tone met au point un casque pour les nageurs, une vraie novation.  Aujourd’hui, la startup recourt au financement participatif sur Kickstarter pour se développer. La campagne vise à récolter 60 000 euros pour finaliser le S•tone Swim dédié aux nageurs et le S•tone Bike pour les cyclistes.

s.t

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.