Accueil / Actualité / Streaming ou générations…? La radio traverse une phase qui déconcerte les analystes.

Streaming ou générations…? La radio traverse une phase qui déconcerte les analystes.

Les récentes mesures d’audiences de la radio révèlent une décrue nette, mais aux aspects plutôt complexes, pas commodes à décortiquer.

 DVSM, 27 novembre 2019. Pas de panique, du moins pas encore. La radio reste le média le plus suivi. Logique, c’est celui qui s’utilise le plus facilement tout en « faisant autre chose »… Travailler, se reposer, prendre un repas (surtout le petit déjeuner…), conduire… Justement, l’automobile reste aussi le lieu le plus concerné par l’écoute de la FM, tant il est vrai que regarder la TV ou, pire, lire ou écrire des SMS constituent des gesticulations risquées. Cependant, Médiamétrie remarque que d’un peu plus de 8 personnes sur 10 qui, il y a un an, reconnaissaient leur statut d’auditeurs, elles ne seraient plus que 7,5 environ.

Immédiatement, l’explication qui vient à l’esprit est une transition vers le streaming. La montée en puissance de ce moyen de diffusion n’est pas à démontrer. L’arrivée prochaine de la 5G pourrait en renforcer l’impact, à condition que le coût n’en soit pas excessif. C’est d’ailleurs l’argument des tenants du DAB+, radio numérique terrestre, dont l’écoute devrait être gratuite. Malheureusement, l’explication ne résiste mal à une autre évolution suivie avec attention. Il s’agit de la glissade qui se poursuit pour l’ex-numéro 1 des radios en France, Europe 1, qui continue à perdre des auditeurs. Des ex-fidèles que l’on ne retrouve pas ailleurs…! Faut-il en conclure que les ex-baby-boomers, devenus les actuels papy-boomers, et qui étaient le noyau dur de l’audience de la station, n’écoutent tout simplement plus rien… L’avenir nous éclairera peut-être sur ce point.

Source DVSM

A voir

Maison connectée, Enki s’entend très bien avec sa copine, la célèbre Alexa…

L'initiative fort bien pensée de Leroy-Merlin n'en finit plus d'élargir son périmètre opérationnel....