Accueil / Actualité / La techno, ça rapporte grave

La techno, ça rapporte grave

Le rapport d’activité 2016 de Bpifrance démontre que l’attractivité pour les entreprises du high tech repose sur des bases économiques solides. La banque a profité l’an dernier d’une quatrième année de croissance successive Elle aura accordé 8,4 milliards d’euros de prêts privé en hausse de 5% dont 6,7 milliards de crédits à l’investissement (+10%) et 2,4 milliards d’investissements en capital (31%). Au total Bpifrance a été impliquée dans 74 000 financements d’entreprises et accompagné 5500 entreprises avec des activités de conseil, de formation et de mise en relation. Cette nouvelle activité a concerné 31 000 personnes. Bpifrance a également fait profiter 190 startups de son nouveau programme d’accélération ETI. La banque a également procédé pour 1,6 milliard d’euros de cession d’actions d’entreprises, ce qui lui aura permis de générer 500 millions d’euros de profit.

BP-

Enregistrer

A voir

Game Stop, le jeu vidéo dans une logique inquiétante…

Le numéro un américain du jeu vidéo, dont Micromania et Zing sont des filiales, navigue depuis plusieurs mois dans des vents contraires redoutables...