Accueil / Actualité / Télécoms, faute d’une 5G dispo, les smartphones en arrivent presque au bord du précipice…

Télécoms, faute d’une 5G dispo, les smartphones en arrivent presque au bord du précipice…

Après une période de relative stabilité, le créneau mondial des téléphones connectés amorce une régression qui aura probablement des répercussions négatives sur le marché.

DVSM, 11 août 2020. Il y a peu de nouveau et pas davantage de belles perspectives dans l’univers des télécommunications mobiles connectées sur notre sol. Ce qui tombe mal, car après des replis modérés, les smartphones, tous types confondus, sont désormais engagés dans un mouvement de recul sérieux. N’allons pas trop vite et évitons de parler de plongeon. Pourtant, la glissade de 2020 dépassera probablement 15% pour l’exercice pris dans son ensemble, selon les meilleurs analystes. La difficulté dans ce panorama est de discriminer selon les régions les lignes de force dans les tendances ayant touché les marchés cette année.

L’impact du virus a sans nul doute eu une répercussion négative sur certaines ventes. Néanmoins, la montée en puissance du travail à distance a provoqué dans tout le secteur du numérique des mouvements de remises à niveau des équipements par les utilisateurs. Les loisirs, ne le dissimulons pas, ont aussi alimenté ce mouvement. Pouvoir jouer à des jeux en ligne, regarder des films en HD, être en contact avec son entreprise, avoir une puissance de traitement et des capacités de stockage pour le travail, autant de nécessités complémentaires qui se sont traduites par des courants positifs sur l’ensemble de l’activité.*

C’est à la lumière de ces constats que la planète se fracture. Là où la technologie 5G est entrée en fonction (Chine, Corée…), une segmentation en croissance forte, puisque récente, apparaît. Elle devrait s’avérer profitable et porteuse d’un atout majeur. Stimulant les ventes d’appareils récents et en haut de la hiérarchie des gammes, elle est synonyme de recettes et de profitabilité. En revanche, dans les régions (dont l’Hexagone) où la 5G n’est qu’une perspective à moyen terme, le repli de l’univers 4G risque d’être subi d’une manière plus douloureuse. L’impact de l’attente de ce relais de croissance tant par les opérateurs que par la distribution pourra difficilement être évité.

Le flou accompagnant le délai de cette perspective pourrait rendre compliqués les achats de renouvellement. Trop tôt pour acquérir un appareil déjà prêt pour cette 5G, trop tard pour se contenter d’un 4G susceptible de se démoder prématurément… L’attentisme n’est pas une bonne perspective. Seconde conséquence à moyen terme, lorsque la 5G sera enfin disponible, les smartphones, ayant déjà « mondialement » plusieurs années de vécu concurrentiels, seront moins onéreux, donc moins de CA, moins de marge…

* Il est même probable que des achats d’autres produits, services ou équipements aient été différés, suite à l’arbitrage d’utilisateurs donnant une priorité imprévue au remplacement d’un notebook ou d’un smartphone, par rapport à d’autres dépenses finalement différées.

Source DVSM

A voir

AUTONOMY, le salon international des solutions de mobilité durable se tiendra les 4 & 5 novembre prochains, en format 100% digital

Le plus grand salon international des solutions de mobilité durable pour les professionnels...