Accueil / Actualité / Une certaine indifférence prévisible du public pour la 5G qui désenchante.

Une certaine indifférence prévisible du public pour la 5G qui désenchante.

Ce n’est pas parce que, dans leurs achats de renouvellement, les consommateurs choisissent des smartphones compatibles 5G que celle dernière anime le marché.

DVSM, 22 novembre 2021. Depuis la naissance du marché des télécommunications mobiles, le renouvellement rapide des appareils est un comportement largement identifié. Sûrs de leur fait, bien des professionnels du secteur se confortent en estimant que les consommateurs suivent de la sorte les évolutions des performances techniques des réseaux et des « G » (pour génération). Erreur. Les utilisateurs se contentent de s’emballer pour des fonctions nouvelles ou, plus exactement, abandonnent des équipements incapables de remplir des tâches que les nouveaux venus sur les linéaires de mobiles assument sans problème. Et ce, quelle que soit la « G » exploitée. Sans oublier les effets encore plus simples, comme la facette d’une achat social, visant à apparaître aux yeux des autres comme possédant un équipement à la mode, et non un truc déjà un peu démodé.

Ainsi, à travers les derniers chiffres publiés par l’ARCEP, force est de constater que l’appétit pour la nouvelle norme est plutôt « mou ». Dans l’édition de ce jour du quotidien Les Echos, le verdict est simple, et à la Une : « la 5G ne fait pas envie ». Un contraste avec les enthousiasmes que suscitent de nouveaux modèles, bien plus par leurs nouvelles fonctions (comme les iPhone de génération 13) que pour de savantes géométries dans l’espace (écrans pliants). Derrière cette réponse sans joie du public, (que nous avions logiquement parfaitement anticipée), se dissimule quand même une réalité plus sévère.

Le mobile ne ferait-il pas déjà tout ce qu’un utilisateur classique pouvait en attendre…? Ce qui, pour le futur proche, suggère un rythme de renouvellement plus émoussé qu’il ne l’est déjà. On se téléphone, on se « message », on se photographie, on se partage images et vidéos, on joue, on se guide, on  achète en ligne, on prend ses rendez-vous de coiffure ou de soins, on s’informe, on se maintient en forme… Franchement, quoi de plus…? La balle est dans le camp de l’innovation, la vraie, la grande, pas celle d’un grigri de plus. Sans cela, les rotations dans les rayons vont devenir poussives. Dans l’univers du téléviseur, où une « boucle bouclée » est également constatée, le marché s’est replié de près de moitié en quelques années. A méditer…

Source DVSM

A voir

Passer à un modèle de sécurité Zero Trust sereinement

Les récentes cyberattaques(comme celles de Colonial Pipeline et de Kaseya),l’évolution rapide des environnements de travail et l’explosion du télétravail....