Accueil / Actualité / Téléphones mobiles, mais pourquoi donc vouloir s’en passer… ?

Téléphones mobiles, mais pourquoi donc vouloir s’en passer… ?

Les « anti téléphones mobiles » sont toujours parmi nous. La journée sans portable le démontre. Alors, utile ou stupide…?

DVSM, février 2019. Elle vient d’avoir lieu. Et certains sont fiers d’y avoir participé. Et si ce genre d’initiative était quand même un peu stupide…? On a connu il y a bien longtemps les réfractaires à la télévision, puis ceux à l’ordinateur, sans oublier les autophobes, qui battent la campagne (où en général ils n’habitent pas) en affirmant à qui veut l’entendre que (« dans la vie », ajoutent-ils pour donner du relief à leur conviction) l’on peut très bien se passer d’une automobile.

Tous les progrès ont généré leurs opposants. Il est d’ailleurs exact qu’avant chaque conquête technique ou scientifique, la vie existait déjà. Il y a quelques décennies ou davantage, nos semblables vivaient sans chauffage, sans eau courante, sans sanitaires (certains sur la planète en sont encore à ce stade). Il n’y a pas si longtemps, les antibiotiques n’existaient pas, les vaccins n’avaient pas été inventés (mais il y a des anti vaccins). Pour certaines pathologies, des chercheurs passent leur vie à travailler à la recherche de  vaccins ou protections qui pourraient en épargner la population. Condamnables, peut-être…?

Faut-il dès lors imaginer une journée mondiale sans eau courante, ou sans médicaments…? De cette journée sans téléphone mobile, et donc sans smartphone, sourd une attitude hostile visant à en condamner certains excès. L’hostilité des origines, non encore totalement estompée, a laissé des traces. Les individus discutant au moyen de leurs portables quand peu de gens en disposaient passaient pour des téléphoneurs indiscrets, bruyants, insupportables, sans savoir-vivre. Et par leur usage de cet engin, ils semblaient snober ceux qui n’en possédaient pas. Les taux de possession montrent que ceux qui ont changé d’avis sont légions.

Pouvoir se contacter les uns les autres, se parler, à tout moment, où que l’on soit, n’est-il pas pourtant et véritablement une bien belle conquête de la technologie…? Le smartphone est en outre bien plus, comme chacun le sait, qu’un simple outil de conversation, ne serait-ce que par les photos qu’il permet d’échanger, par les « Face Time » (conversations vidéo) que des milliers de personnes échangent avec leurs proches, des couples que leur profession éloigne, des mamys qui voient leurs petits-enfants…? Est-ce dégourdi de suggérer à ces grand-mères de s’abstenir de voir leurs petits-enfants dans cette étrange journée sans portable…? Quant aux excès, qui en décide le seuil et selon quels principes…? Seul ce qui est exagéré permet de définir les frontières du raisonnable…!

Source DVSM

A voir

Imprimantes 3D, des rayons se mettent en ordre de conquête. Enfin !

Depuis des années, on les voyait rôder, pistant les utilisateurs passionnés ou chevronnés, mais sans aller réellement au contact du plus grand nombre....