Accueil / Actualité / Téléviseur, clé de voûte des rayons d’EGP, le récepteur TV est dans une autre vie.

Téléviseur, clé de voûte des rayons d’EGP, le récepteur TV est dans une autre vie.

Le téléviseur n’est plus depuis des années en phase de conquête en termes de taux d’équipement. C’est même l’inverse, concurrence technique et structures des ménages obligent. Et pourtant…!

DVSM, 3 mars 2021. A l’aube du dernier trimestre de 2020, la tentation de faire porter au virus toutes les responsabilités dans les évolutions constatées était grande. A en oublier les réalités au long cours. Pourtant, le CSA ne prenait aucun détour pour en souligner des aspects majeurs. « Les tendances constatées depuis plusieurs années en matière d’équipement se confirment. Avec un taux de pénétration de 92 % des foyers mi-2020, et bien qu’en légère diminution (-1,1% en un an), le téléviseur demeure l’écran le plus répandu dans les foyers devant l’ordinateur (85,7 % des foyers), le smartphone (77 % des 11 ans et plus) et enfin la tablette (48,6 % des foyers). » Et d’ajouter que : « Au premier semestre 2020, 82 % des foyers équipés TV disposent d’un téléviseur connecté à internet (+3,7 points en un an), directement en tant que Smart TV (36 % des foyers équipés en téléviseur connecté) ou indirectement par le décodeur TV du fournisseur d’accès à internet (FAI) (78 %), la console de jeux (34 %) ou un boitier OTT (24 %). »

Le « connecté sans le savoir », quelque peu façon Monsieur Jourdain, est une constante qui s’émousse. Pivot de cette sensation, le nombre colossal de foyers qui ont recours à la box du triple play. De là à ce que chacun se considère utilisant un téléviseur « connecté », il y a clairement une nuance. Pourtant, cette connexion du téléviseur a bel et bien été exploitée de manière plus assidue qu’un an plus tôt, au cours du premier semestre 2020. Le CSA y voit probablement un lien avec le confinement pour cause de crise sanitaire. Parmi l’ensemble des usages qu’offre ce téléviseur connecté de fait (vidéo à la demande, contrôle du direct, navigation web…), les contenus vidéo en OTT (vidéo à la demande par abonnement, plateforme de partage de vidéo) ont été largement exploités au cours du semestre. En progression marquée depuis plusieurs années, la réception par internet de la télévision (IPTV) demeure le premier mode de réception tous postes confondus et représente 59,2 % des foyers équipés d’au moins un téléviseur (+1% en un an). De son côté, bien qu’utilisée par 53,5 % des foyers équipés en téléviseurs, la TNT ne constitue plus l’unique mode de réception que pour près de 22 % des foyers TV, une place centrale dans l’accès aux contenus audiovisuels soulignée par certains, mais qui s’amenuise comme les chiffres, têtus, le démontrent.

Il faut s’adapter à cette réalité de l’ère numérique, le téléviseur n’est plus l’objet majeur de l’équipement des foyers. Il est à la fois devenu un instrument important de l’univers connecté, et il partage son rôle avec des nouveaux venus qui ne sont plus des équipements étrangers (et en tout cas bien moins que le lave-vaisselle ou la plaque de cuisson), mais des « membres de l’équipe numérique », avec une autre nuance, celle qui le fait transiter du simple statut d’équipement de la maison à celui de l’équipement de l’individu. Une migration qui ne fera que se conforter dans le futur proche.

Source DVSM

A voir

Plus vite que la vitesse. Et des téras, et des téras… Dépassée, la vitesse…?

Vous avez dit "vitesse"...? Nous non plus. Profitons d'un record réel pour rappeler cette confusion à propos d'une accélération plutôt virtuelle, chapitre fibre et débits.