Accueil / Actualité / Téléviseurs : le maillon fort du commerce de l’EGP est devenu faible. Que faire ?

Téléviseurs : le maillon fort du commerce de l’EGP est devenu faible. Que faire ?

Mieux que les améliorations techniques, une évolution de style serait certainement plus efficace.

Combien de téléviseurs le marché peut-il absorber chaque année ? On dénombre en France environ 27 millions de foyers, presque tous étant équipés d’un « petit » écran. Dans l’hypothèse où l’estimation déjà ancienne de la durée de vie moyenne d’un téléviseur, d’environ 10 ans, est toujours valide, un simple calcul permet de déduire que 2,7 millions d’unités seront à renouveler annuellement. Une évaluation qui est on ne peut plus théorique et en outre incomplète. Il faut en effet ajouter à ce nombre ce qui résulte du multi-équipement, présent dans au moins un tiers des résidences principales, des récepteurs affectés aux résidences secondaires, et d’autres éléments du parc actif, plus modestes dans le décompte global. Cette vision permet de comprendre qu’il sera particulièrement difficile d’aller au-delà de la zone des 4 millions de pièces vendues au cours de chaque millésime.

De plus, des concurrences et des réalités s’ajoutent, telles des freins à la remontée des volumes, comme le passage à un âge plus avancé des seniors, qu’accompagne un nombre moyen de personnes par foyer en repli. L’arrivée dans des habitudes des nouveaux écrans, en particulier ceux des tablettes et des smartphones, qui permettent de regarder des programmes TV -ou de loisirs en vidéo- sans utiliser le moindre téléviseur, est à prendre en considération, sans que le moindre chiffrage fiable ne soit en mesure de donner une dimension à cette migration. Qui plus est, ces outils permettent d’accéder à des contenus qui sauvent bien des soirées quand, en dépit du nombre élevé de chaînes, rien de croustillant à se mettre sous le regard n’apparaît.

Ainsi, la mode, plus que le design, serait sans doute plus efficace, pour relever les motivations d’achats des consommateurs. En effet, depuis plusieurs années, l’industrie s’est concentrée sur des évolutions techniques avec les résultats pitoyables que l’on sait. La 3D, la Smart-TV, les écrans incurvés, tout cela n’a provoqué que des succès timides ou des échecs purs et durs. Et pour redynamiser les ventes, il faudrait de surcroît compenser les accélérations résultant des évolutions de la télévision telle que diffusée, numérique, HD etc.

Il ne faudrait surtout pas oublier que le téléviseur est aussi un élément du décor de toute pièce à vivre. La chance réelle du petit écran réside sans le moindre doute dans un mouvement visant à démoder les équipements du parc. (Il est clair que ce raisonnement est de nature à provoquer l’ire des combattants du gaspillage.) Mais c’est le moteur de nombreux pans de l’économie. Les acteurs qui pilotent les vêtements, le mobilier, la décoration, l’automobile, l’électroménager savent fort bien user de ces changements dans le décor pour stimuler la diffusion de leurs produits. Le téléviseur doit bénéficier de cet martingale. L’écran plat fut habillé « silver » (appellation plus fascinante que « alu brossé »), avant que Samsung n’impose son noir laqué, black gloss, repris par l’intégralité de la concurrence. Petit à petit, prouesse technique, l’habillage a ensuite disparu, la dalle devenant presque à elle seule la façade visible de l’objet. Bel exploit réalisé au prix d’un sacrifice du son.

L’heure est sans doute venue de revenir à des livrées plus visibles, avec des nuances dont on ne fait plus usage depuis longtemps, dont le bois, peint, vernis, ciré… Ce qui n’empêche nullement les apports techniques, 4K, OLED, et même une intégration de la fonction de barre de son. En somme, des évolutions justifiées techniquement, mais qui, surtout, laissent au consommateur le sentiment que sa téloche d’il y a quelques années commence à faire ringard quand amis ou famille viennent dîner le soir à la maison. Vous croyez réellement que la cousine de La Ferté-Micourt va venir habillée comme en 2012 ?

Source DVSM

tele-1-

Enregistrer

A voir

WIKO

Une promo…précieuse

Wiko cultive sa notoriété en jouant les ténors de la com...