Accueil / Actualité / Téléviseurs, un avenir en probable réplique musclée suite à la crise du virus…

Téléviseurs, un avenir en probable réplique musclée suite à la crise du virus…

A quelque chose, malheur est bon. La croissance évaporée depuis longtemps sur le créneau du petit écran devrait atténuer son repli et lui assurer une suite sereine.

 DVSM, 7 avril 2020. Il aurait dû se vendre aux alentours de 223 millions de téléviseurs dans le monde en 2020. Un total qui ne pourra pas être atteint. Pourtant, les perspectives sont moins catastrophiques qu’on aurait pu le redouter. En effet, quand est arrivé le désastre que chacun sait, cet équipement clé de voûte du marché de l’EGP était déjà entré dans un rythme dominé par le renouvellement. Plutôt en voie d’érosion dans les économies avancées, les zones plus émergentes lui assuraient une tenue mi-figue mi-raisin. Selon de récentes études*, les conséquences du coronavirus devraient entraîner une régression finalement assez mesurée pour l’année en cours, de l’ordre d’un peu moins de 8%, avec un nombre de pièces situé entre 203 et 204 millions.

Localement, et en particulier en Europe et en Amérique du nord, les scores du premier semestre pourraient prendre des profils vertigineux, mais qui dit renouvellement implique le remplacement inévitable d’une proportion de récepteurs en fin de vie, autorisant le pronostic d’un second semestre en forme de rattrapage. Mieux, 2021 s’inscrit déjà dans les probabilités comme une saison très porteuse, non seulement suite à la chute de 2020, mais aussi sous l’effet du report de nombreux événements sportifs, tels que l’Euro ou les JO. A conjuguer quand même avec une situation qui risque d’être délicate pour de nombreux consommateurs.Y.D

* OMDIA, société d’études ayant notamment repris le portefeuille de IHS Markit.

Source DVSM

A voir

6 mois après le début du Covid, des intervenants TV restent dans l’ombre

Faut-il voir dans ce symptôme inconfortable la révélation d'une absence désespérante de culture de l'image...?