Accueil / Actualité / Téléviseurs: une situation fort contrastée dans la confusion de l’ambiance virale…

Téléviseurs: une situation fort contrastée dans la confusion de l’ambiance virale…

Dans une situation économique très perturbée par les conditions sanitaires, le parcours du téléviseur est difficile à décrypter.

DVSM, 21 janvier 2021. En dépit de paramètres variables selon les régions du monde, le marché global des téléviseurs s’émousse. Certes, dans de faibles proportions, puisque pour l’ensemble de l’année 2020, au cours de laquelle 217 millions de pièces ont été vendues*, l’érosion ne serait que de 0,3%. A prendre avec précautions, car les bureaux d’études ne mesurent pas tous les mêmes paramètres. Ainsi, des études évoquant des volumes de 214 millions de pièces en 2019 peuvent laisser supposer que non seulement, il n’y a pas érosion, mais au contraire, croissance. Jamais de l’ombre n’a pu surgir la lumière…

Les enquêtes se sont hélas révélées plus difficiles à mener depuis un an pile, lorsque le coronavirus commençait à sérieusement affecter diverses productions en Chine. Ainsi, constatant que les mesures barrières prises dans les régions affectées par l’épidémie entraînaient des impossibilités pour les salariés de l’industrie de se rendre sur leurs lieux de travail, des craintes de ruptures ont été clairement exprimées. Mais presque simultanément ou peu après, au gré de la propagation virale, l’impossibilité pour les utilisateurs de quitter leur chez eux dans de nombreuses régions confinées ont fait apparaître des tendances à un renouvellement significatif.

En Allemagne, par exemple, l’organisme professionnel GFU souligne que sur l’ensemble de l’année, la progression en quantités des ventes de téléviseurs a atteint un taux à deux chiffres. Avec 4,4 milliards d’euros, en progression de +15,2%, l’organisme d’outre-Rhin enregistre presque 7,4 millions d’appareils vendus aux consommateurs, soit +11,3%. Le CA ayant davantage progressé que les quantités met en lumière une progression du prix moyen, à 598 euros, et +4,5%. Faute désormais d’un organisme ou d’une société spécialisée dans les comptages et communiquant de telles données en France, seules les suppositions animent les pensées.

Au cours des premiers mois de 2020, les constructeurs, ayant pressenti une possible baisse des volumes (le repli annoncé était estimé à au minimum -5%), avaient cherché à compenser ce glissement par une montée en gamme. Certains fabricants de dalles ont notamment réduit les prix des grandes dimensions (60 pouces) jusqu’à -20%.  Des manœuvres qui ont finalement porté leurs fruits. sur les marchés occidentaux, les ventes de téléviseurs de grandes diagonales et de technologies avancée (types d’écrans, connectivité…) ont clairement animé le marché. Les stratégies pour 2021 semblent suivre la même logique.

Il reste que la relative bonne ambiance ne semble pas aller au-delà d’un honorable maintien des cessions aux utilisateurs. L’avenir reste donc difficile à prédire. Jusqu’à présent, frôlant 40% des ventes mondiales l’Asie reste la première destination des équipements. L’Amérique du Nord n’est que le troisième segment, avec environ 21% des ventes, largement devancé par l’Europe qui absorbe environ 25% des volumes fabriqués globalement. (Moyen Orient, Amérique latine et Afrique ayant des parts nettement plus modestes).

* Chiffres selon TrendForce, GFU, etc.

Source DVSM

A voir

SIDO 2021 – Quel est l’ ADN du SIDO ?

La septième édition du SIDO à Lyon se tiendra les 22 et 23 Septembre 2021 à la Cité Internationale....