Accueil / Actualité / Audiences et télévision, le petit écran s’affirme plus révélateur social que jamais.

Audiences et télévision, le petit écran s’affirme plus révélateur social que jamais.

Témoin interactif des inquiétudes collectives, le téléviseur, sous l’impact du virus, sort du profil stéréotypé d’outil de bas étage de la culture dont il a trop souvent été affublé.

DVSM, 6 avril 2020. La crise du coronavirus confirme plus qu’elle ne révèle un phénomène dont le téléviseur est l’objet central. La propagation de la contagion a propulsé les audiences des journaux télévisés bien au-delà de ce que celles-ci peuvent être pour les plus suivis des événements « ordinaires », dont les fameuses finales du football quand s’achève chaque édition du Mondial. Les comptages de ces millions de citoyens qui suivent avec attention les informations valent plus que toutes les enquêtes d’opinion réunies.

L’inquiétude ainsi révélée n’a rien d’une nouveauté. Il n’y a que quelques mois, ces audiences grimpaient en flèche quand, autour des gilets jaunes, des violences multiples semaient l’émoi à grande échelle, dégradations, dommages humains et anéantissement des activités commerciales en toile de fond. Il en fut de même lors des actes terroristes du Stade de France et du Bataclan réunis, du massacre au camion de la promenade des Anglais à Nice, de l’attaque de Charlie Hebdo, et même de la destruction des tours jumelles du World Trade center de New-York. Voilà un rôle sociétal du téléviseur qui replace soudain celui-ci à un niveau fort différent de son statut de point focal pour oisifs ou accros de séries plus ou moins bonnes, et mille autres qualifications à tendance péjorative.

Même par rapport à des instruments très dans l’air du temps, ordinateurs, tablettes et surtout smartphones, il redevient nettement moins un objet d’un certain passé, quasi dépassé, statut qu’on avait tendance à lui attribuer. Mais de ces équipements numériques, il est aussi devenu le plus intime complice. A ceux qui doutaient que des utilisateurs puissent regarder la télévision sur un écran de smartphone, la réponse est sans appel. Si le sujet est important, tout ce qui permet d’y accéder, à la maison, en voiture, à l’hôtel, à l’arrêt du bus, est précieux. Lourdes épreuves et cataclysmes induisent de sérieuses rectifications dans les idées reçues.

Source DVSM

A voir

Salon de la photo: les Zooms 2020 attendent fiévreusement les votes des amateurs.

Petit coup de chapeau à cet organisateur qui, contraint comme beaucoup d'autres par la situation sanitaire, à reporter son événement..