Accueil / Actualité / Toshiba a cédé son activité TV-vidéo au chinois Hisense…

Toshiba a cédé son activité TV-vidéo au chinois Hisense…

Décidément, le créneau du téléviseur n’intéresse plus les industriels. Mauvaises conséquences induites possibles…

Il y a déjà quelques années, pas loin d’une décennie, des hauts responsables dans des groupes de première importance confiaient avec une certaine discrétion : « la télé, c’est fini.! » Ils n’avaient pas tort. En occident, comme nous l’avons souvent souligné, seuls les marchés de renouvellement peuvent désormais animer l’essentiel des ventes, la démographie ajoutant sa pincée d’influence négative (de plus en plus de foyers d’une personne, consommateurs d’un certain âge moins acheteurs de biens durables…). Conséquence, bien des acteurs se sont dégagés de cette activité, d’autres affirmant rester sur le seul haut de gamme.

Dans ce contexte, les entreprises par ailleurs fragilisées pour d’autres raisons se désengagent à leur tour, si ce n’était déjà fait. Toshiba, qui traverse une période noire, est de celles-là. Elle vient de céder la quasi-totalité de ses activités TV-vidéo au numéro un de l’Empire du milieu, Hisense, avec à la clé des contrats de licences multiples, sur divers territoires. Le public verra donc encore des téléviseurs siglés Toshiba dans les linéaires, mais qui ne seront pas plus Toshiba que les siglés Thomson ne sont des Thomson, les siglés Philips ne sont des Philips, etc. En espérant que cette obscure manière de jouer la transparence ne se retourne pas tôt ou tard dans le camp des consommateurs, justement de plus en plus attentifs aux appellations et aux origines.

Source DVSM

toshiba--

A voir

kiwa-6-

Kiwatch veut banaliser la vidéosurveillance

Cette levée de fonds de trois millions d’euros effectuée auprès d’Entrepreneur Venture...