Accueil / IT Business / TrendMicro flippe grave

TrendMicro flippe grave

L’éditeur de solutions de sécurité se montre extrêmement alarmiste dans son dernier rapport. Le troisième trimestre a été marqué par la découverte d’une vulnérabilité critique, nommée Shellshock, qui a exposé plus d’un demi-milliard de serveurs et d’équipements dans le monde entier. Rien que ça !  « Nos recherches confirment que nous luttons désormais simultanément contre des cybercriminels très agiles, mais également contre des vulnérabilités qui évoluent » a commenté Raimund Genes, CTO de Trend Micro. Qui ajoute « Nous devons en effet comprendre que les cybercriminels seront toujours à l’affût de nouvelles vulnérabilités, quel que soit l’équipement ou la plate-forme ».

Shellshock menace les ordinateurs sous Linux, UNIX et Mac OS X.  Mais d’autres OS sont menacés. Les hackers sont très motivés par les terminaux sous Android. Par ailleurs, pour détourner les numéros de carte bancaires, les cybercriminels ciblent actuellement les systèmes informatiques des points de vente de la grande distribution.

Les cyber-délinquants exploitent de nouvelles versions de malware courants et des malware spécialement conçus pour cibler les services de banque en ligne. Les États-Unis est le pays où l’on observe le plus de malwares POS, de ransomware, d’URL malveillantes et de visites sur des sites malveillants.

Les institutions gouvernementales demeurent les organisations les plus ciblées. Pour consulter l’intégralité du rapport: http://www.trendmicro.com/vinfo/us/security/roundup/

A voir

PADA-350

Une nouvelle tuile tombe sur SFR

Patrick Drahi ne mécontente pas seulement ses salariés et ses concurrents...