Accueil / Actualité / Truffle Capital liste les éditeurs

Truffle Capital liste les éditeurs

Le groupe financier et le CXP viennent de publier le douzième Truffle 100 France, classement des cent premiers éditeurs de logiciels français. Le rapport commence par souligner ‘’l’excellente santé du secteur malgré sa profonde mutation et une concurrence internationale forte.’’ Peu d’activités peuvent en effet en dire autant : les SSII et les éditeurs de logiciels enregistrent une progression des affaires pour la huitième année consécutive avec 12,8 milliards d’euros et un résultat net d’ 1,2 milliards d’euros. L’édition proprement dite totalise 7,6 milliards d’euros. Autre bonne nouvelle, le Truffle constate que les investissements R&D sont en hausse et totalisent 1,2 milliard d’euros. « 2015 est un bon millésime : 9% de croissance du chiffre d’affaires, doublement des résultats, 15% d’augmentation des investissements en R&D, une belle dynamique de création d’emplois qualifiés, un effectif total de 107 000 personnes avec une très faible propension à la délocalisation… Les éditeurs de logiciels français sont exemplaires, tirent l’économie nationale vers le haut, démontrent que l’esprit entrepreneurial, la prise de risque et le pari sur l’innovation sont de vertueuses qualités porteuses de succès et de conquête. Ils défendent la place de notre pays sur l’échiquier mondial et contribuent à la renommée de la French Tech » a commente Bernard-Louis Roques, directeur général de Truffle Capital.

Quels sont les principaux enseignements de ce douzième classement ? Déjà Les cinq premiers éditeurs, s’arrogent 54% du chiffre d’affaires. A lui seul, Dassault Systèmes représente 33,7% du CA de l’édition. Dassaut Systèmes devance SopraSteria, Murex, Cegedim et Axway. Un bémol de taille atténue toutefois l’enthousiasme général ‘’la part des sociétés en décroissance passe de 1% en 2014 à 11% en 2015.’’ Du reste, 60 éditeurs ont perdu au moins une place sur le palmarès 2014 et sept entreprises sont carrément sortis du classement, dont deux il est vrai à la suite de rachats. Pour le reste, le secteur embauche (107 000 emplois contre 103 000 en 2014). Le Truffle constate qu’en informatique comme ailleurs, il y a Paris et le reste du pays. L’Ile de France s’arroge 83% du CA, 88% des effectifs et 82% des effectifs R&D. Deuxième au classement, la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes totalise à peine 9% du CA et 6% des effectifs. Les SSII anticipent bien les nouvelles tendances du marché. Ainsi, les trois-quarts des entreprises du Top 100 sont à même de proposer des offres SaaS contre 64% un an plutôt.

tc

 

A voir

Autonomy_350

Les transports modernes reviennent bientôt

Le succès de la première édition incite les organisateurs à remettre le couvert.