Accueil / Actualité / Trump s’en prend au protectionnisme chinois

Trump s’en prend au protectionnisme chinois

Toutes les initiatives du président américain ne sont pas à blâmer.

Par exemple, le journal South China Post affirme que lors de sa prochaine visite officielle en Chine Donald Trump se fera le porte-parole des géants de la technologie américaine (IBM, Apple …) qui ne supportent plus les méthodes employées par Pékin pour réduire les investissements américains et la violation systématique des règles sur la protection industrielle et intellectuelle.

Les industriels américains réclament une action devant les tribunaux internationaux en charge de la régulation commerciale. Ainsi, Erin Ennis à la tête de la chambre de commerce sino-américaine s’est insurgé contre ‘’l’obligation de transfert de technologies vers la Chine en contrepartie de l’ouverture des marchés et de l’arrêt de méthodes discriminatoires contre les intérêts américains.’’

Cette intervention Publique constitue le premier soutien au secrétaire au Commerce, Robert Lightizer mandate cet été par le président Trump pour enquêter sur le viol des brevets par les chinois selon le Trade Act américain de 1974.  “Nous nous dresserons contre n’importe quel pays qui contraindra de manière illégale les entreprises américaines à transférer leurs technologies contre un accès à son marché” avait affirmé Donald Trump.

 

The Capitol dome is seen at rear as Chinese and U.S. flags are displayed in Washington, Tuesday, Jan. 18, 2011, ahead of the arrival of China's President Hu Jintao for a state visit hosted by President Barack Obama. (AP Photo/Charles Dharapak)
(AP Photo/Charles Dharapak)

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

WIKO

Une promo…précieuse

Wiko cultive sa notoriété en jouant les ténors de la com...