Accueil / Actualité / TV : le service public en questions, Pluto-TV en réponse aux vives attentes de vrai gratuit…

TV : le service public en questions, Pluto-TV en réponse aux vives attentes de vrai gratuit…

Les temps changent et avec eux, les questions des consommateurs. Voici venir le combat inattendu entre un « comment » déjà du passé, que pourrait remplacer un inédit « combien »…

DVSM, 6 juillet 2022. Le PAF n’en revient pas. Si la télévision, au sens le plus large possible, a vécu en une trentaine d’années -et même un peu plus- des révolutions multiples, celle arrive pour l’Hexagone va faire entrer la petite lucarne dans une phase qui n’a pas fini d’alimenter les conversations. D’un côté, ce service public financé par un prélèvement obligatoire, la redevance, qui doit être très prochainement supprimé. De l’autre, un nouveau venu, Pluto-TV qui, outre une communication qui retient les attentions, commence a nourrir le bouche-à-oreille. Les deux devenant sous peu le camp du gratuit. La plateforme Pluto n’est pas nouvelle. Créée outre Atlantique en 2013, elle n’est cependant accessible en France que depuis l’automne dernier. Alors que l’on suit avec attention une désaffection internationale pour le payant, modérée mais malgré cela significative et surtout décrite comme inéluctable et durable par de nombreux observateurs, la nouvelle dualité pourrait bien rebattre les cartes dans de grandes proportions.

Pour tout consommateur, sonne l’heure d’un arbitrage différent de ce qu’il a vécu depuis les origines du petit écran. Après s’être interrogé sur la TNT, le satellite, l’IP-TV, l’ADSL, avec des bouquets, des options, et parallèlement à propos du matériel, ce que l’on peut « déjà » voir avant d’accepter de payer va devenir une ligne de force dans les attentes. Pour les écrans, la technique tourne en rond sans apporter autant de transitions que lors du passage du monochrome à la couleur, puis du cathodique à l’écran plat, du contenue analogique au numérique et à la haute définition selon ses variantes ascensionnelles. Pour l’heure, Pluto-TV est encore peu connu et ses contenus sont à découvrir. Mais lorsque les utilisateurs commenceront à comprendre qu’en plus des contenus de base de la TNT (qui devient effectivement gratuite avec l’effacement de la redevance), ils peuvent sur cette source en français et sans rien débourser largement élargir le choix de spectacles. Car non seulement on peut voir de films, des séries, etc., mais des chaîne de TV connues par ailleurs sur certains bouquets numériques sont aussi accessibles. Fin du payant…? Non, mais celui-ci va devoir faire preuve d’une capacité à séduire largement renouvelée. Il y a du pain sur la planche. D’autant plus que Pluto ne restera sans doute pas seul sur ce segment…

Source DVSM

A voir

Redevance et AV public : quand tout pourrait changer, mais que de fait, rien ne changera…

La suppression désormais hautement probable de la redevance, un vrai soulagement pour bien des économies de ménages, ne change en rien pour le fond, puisque c'est toujours le contribuable qui finance.