Accueil / Actualité / Uber affole les compteurs

Uber affole les compteurs

Après avoir convaincu les Saoudiens d’investir 3,5 milliards de dollars chez lui, la société de VTC a emprunté 1,15 milliard de dollars (905 millions d’euros) après d’un consortium bancaire composé de Barclays, Citigroup, Goldman Sachs et Morgan Stanley. Au total depuis sa création en 2009, Uber a levé plus de quinze milliards de dollars. Sa valorisation est estimée à 68 milliards de dollars. Son P-dg Travis Kalanik affirme que l’entreprise « est bénéficiaire dans des centaines de villes. » Si elle gagne de l’argent dans les pays développés (Europe, Amérique du Nord), la société est toujours déficitaire, ce qui s’explique selon Travis Kalanik par les investissements colossaux réalisés en particulier en Chine.

Pour séduire les chauffeurs locaux, Uber leur assure des subventions. L’affaire coute à Uber la bagatelle d’un milliard de dollars par an. Il faut dire qu’Uber part de loin dans l’empire du Milieu : Didi son concurrent local détient 90% du marché et procès également à des levées de fonds géantes pour financer son développement : 7,3 milliards de dollars, dont 2,5 milliards de crédit en juin dernier.

UB

Enregistrer

A voir

Redevance et AV public : quand tout pourrait changer, mais que de fait, rien ne changera…

La suppression désormais hautement probable de la redevance, un vrai soulagement pour bien des économies de ménages, ne change en rien pour le fond, puisque c'est toujours le contribuable qui finance.