Accueil / IT Business / Étrange étranger / Uber se prend une claque judiciaire

Uber se prend une claque judiciaire

Oui, Uber peut être considéré comme un service de transport.

Ultime recours juridique porté par Uber contre les procès intentés par l’état ou l’URSSAF, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a décidé le 10 avril que la France avait le droit de poursuivre Uber pour exercice illégal de l’activité de taxi, dans le cadre de son service UberPop.Pour simplifier une procédure compliquée, la CUJE affirme qu’Uber est un service de transport et non une plateforme d’intermédiation, argument traditionnel d’UBER.

Moralité « La Cour juge que les Etats membres peuvent interdire et réprimer l’exercice illégal d’une activité de transport telle qu’UberPop sans devoir notifier au préalable à la Commission le projet de loi incriminant un tel exercice. » Chez Uber on ne cache pas une véritable appréhension. Cité par l’agence Reuters, un communicant de la plateforme de VTC a rappelé ‘’qu’il convient de réglementer les services tels qu’Uber et nous allons donc poursuivre le dialogue avec les villes à travers l’Europe. »

A voir

Taster trouve les moyens de ses ambitions

Taster crée et déploie des concepts de restauration dédiés à la livraison en s'appuyant sur des plateformes comme Deliveroo ou UberEATS.