Accueil / Actualité / Uber est-il en voie d’uberisation ?

Uber est-il en voie d’uberisation ?

Le géant du VTC enquille les mauvaises nouvelles, et ça n’est pas forcément une excellente histoire de plus pour la nouvelle économie et le reste du monde. Contraint de se retirer de Chine après deux milliards de pertes (arrêt des activités contre une participation de 20% chez son concurrent Didi), Uber affronte une pluie de procédures dans le monde, initiées soit par les société de taxis traditionnelles, soit par les collectivités, soit par carrément ses propres chauffeurs qui sont de plus en nombreux à mesurer la faiblesse de la rentabilité que permet le système. De plus, la course au développement coute cher. Sur le premier semestre de l’année, Uber a encaissé 8,8 milliards de dollars de recettes, soit deux milliards de dollars de CA, mais accuse des pertes d’1,27 milliards de dollars selon l’agence financière Bloomberg.

En cinq ans, Uber totalise plus de quatre milliards de dollars de perte.  Uber promet à qui veut l’entendre que la courbe des pertes doit (elle aussi) s’inverser à partir de ce dernier trimestre 2016. L’arrêt des activités en Chine devrait embellir les comptes au moins temporairement, car les pertes sont de retour aux Etats-Unis avec un creux de 100 millions de dollars au deuxième trimestre de l’année. Il va falloir ramer durement pour afficher des profits, préalable indispensable pour une probable entrée en bourse. Pour ne rien améliorer, Uber est engagée dans une guerre des prix et des promotions qui laminent ses marges aux Etats-Unis et ailleurs. Pour garder ses chauffeurs Uber a dû leur consentir des avantages financiers, et la justice américaine vient d’autoriser des syndicats de chauffeurs d’ester en justice pour troquer leur statut (équivalent) de travailleur indépendant contre celui de salarié.

Et maintenant, c’est au tour de Google de venir rivaliser avec Uber. Le géant de l’Internet va lancer un service de co-voiturage sur courtes distances en Californie baptisé Waze Carpool. Si le succès est au rendez-vous, Google a les moyens d’imposer Waze Carpool dans le monde entier. L’offre n’est pas strictement comparable mais les parts de marché qu’Uber va perdre risquent de couter très cher. Comme dit l’autre, en économie c’est le delta qui fait levier. Autrement dit il suffit de peu de choses pour qu’une entreprise soit déficitaire et le reste durablement.

u-b-390

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

texa-1-

Le Texas ouvre ses routes en grand

Un nouvel état américain veut permettre aux constructeurs de tester leurs véhicules sur ses routes.