Accueil / Actualité / Un signe très préoccupant outre-Atlantique, le recul de la TV payante…

Un signe très préoccupant outre-Atlantique, le recul de la TV payante…

Les crises, quelles qu’en soient les origines, ont le plus souvent des effets accélérateurs sur des évolutions en cours. La télévision linéaire, et surtout la TV payante, dévissent d’une manière spectaculaire outre-Atlantique.

DVSM, 13 mai 2020. La France n’est pas l’Amérique, mais les grands mouvements observés de l’autre côté de l’océan ont pour habitude de se propager ici, tôt ou tard, avec plus ou moins d’ampleur. C’est l’excellent site Télé Satellite Numérique qui vient de mettre en lumière un mouvement qui tourne à la quasi panique au Pays de l’Oncle Tom, sur le front de la télévision. En particulier, la télévision payante classique (satellite ou box) se voit prise de plein fouet dans une dégringolade dont les premiers signes avaient pourtant été relevés par tous les observateurs. Le point commun vers lequel convergent les réactions et arbitrages du public sont simples. Il se résume par le souhait de voir ce que chacun veut, quand il le veut.

Sous les effets du confinement, les statistiques récentes font état, sur notre sol, d’un temps de présence devant les écrans qui a fortement augmenté. Or, les programmes proposés laissent deviner une idée du public que se font les décisionnaires proche de l’infantilisme. Quelques uns des principaux canaux semblent, comme la plume prise dans les tourbillons d’un ouragan, ne pas pouvoir sortir d’un potentiel de films, séries et documents pour le moins restreint et répétitif. Saturations de gendarmes et Louis de Funès, les mêmes vieux « Gabin » et Belmondo, des longs métrages à succès certes, mais même les meilleures galettes deviennent insupportables quand on en abuse. Payer pour cela alors que pour pas plus cher, des plateformes de streaming bien connues offrent des choix immenses, accessibles à tout moment… Voilà ce que les esprits ruminent en boucle, et qui ne peut qu’aboutir à des mouvements irréversibles. Ce d’autant que les offres de rattrapages sont au bout du compte assez réduites et trop limitées dans le temps. Et que la désespérante lenteur de certaines box, (que chacun peut comparer avec de simples notebooks ou des smartphones pas forcément de haut de gamme) transforme en fastidieux moments de recherche. Il ne faudra pas s’étonner quand les clients décideront de tourner la page.

Source DVSM

A voir

Etats Unis, des anticipations d’achats sur fond de crise et de fort risque contagieux…

Les consommateurs américains sont comme les autres, craintifs à l'égard du coronavirus....