Accueil / IT Business / Une action répressive est lancée contre Google

Une action répressive est lancée contre Google

Le jeudi 20 juin, la Cnil annonçait donner trois mois fermes à Google pour se mettre en conformité avec la loi informatique et liberté.

Pour la présidente de la Cnil, Isabelle Falque-Pierrotin, la chose est simple : « Google n’est toujours pas en conformité au regard du droit national » ! La Cnil demande ainsi à l’entreprise de mieux informer les utilisateurs sur la durée de conservation de leurs données et de ne pas procéder, sans base légale, à la combinaison potentiellement illimitée des données des utilisateurs ou encore d’obtenir l’accord préalable des utilisateurs pour installer des cookies…

Désormais, la société américaine dispose de trois mois pour mettre ces demandes en application. Passé ce délai, Google pourrait être condamné à payer une sanction financière de 150 000 euros.

M.G

A voir

glass-1-

Il fait bon vivre dans les high tech

Comme chaque année, le site américain de recrutement Glassdoor publie son classement des entreprises françaises...