Accueil / Actualité / Usages numériques, il a suffi d’un méchant virus pour perturber bien des habitudes.

Usages numériques, il a suffi d’un méchant virus pour perturber bien des habitudes.

C’est dans l’alliance « individus – travail » que la pandémie vécue depuis quelques mois pourrait avoir la plus grande influence sur le monde de l’entreprise et des salariés.

DVSM, 28 mai 2020. Il avait longtemps suffi de voir apparaître quelques innovations techniques majeures pour que celles-ci changent la vie, selon l’expression souvent utilisée à la grande époque du déploiement de l’EGP et des techniques numériques. Alors que des industriels se mobilisent pour tenter de prolonger cette longue période d’innovation, toujours à le recherche des sauveurs de recettes que sont les relais de croissance, c’est à un changement inversé que nous assistons. Les innovations sont là, et en la circonstance, les outils informatiques mobiles connectables par de puissants moyens de communication, mais ils étaient peut-être sous-utilisés. Sous toutes les latitudes, et en présence d’un risque élevé de contagion, l’heure de prendre des distances sans pour autant s’éloigner a sonné.

Si l’on en croit les informations recueillies par diverses enquêtes, la proportion des personnes qui travaillent à des tâches compatibles avec le travail à distance et qui vont mettre en pratique cet éloignement va littéralement exploser. Ainsi, au niveau mondial, ce sont 48% des personnes concernées* qui s’attendent désormais à rejoindre au moins partiellement le camp du télétravail, contre 30% avant la crise. Cette progression vertigineuse est stimulée par deux tendances positives qui s’additionnent. D’une part, celle des intervenants qui sont nombreux à souhaiter travailler de chez eux, et éviter ainsi les transports, gourmands en temps et générateurs de frais et de fatigue.

D’autre part, les entreprises ont compris l’intérêt de se passer de locaux coûteux sur de multiples plans. De plus, en creusant le sujet avec un intérêt nouveau, nombre de responsables ont réalisé que le télétravail pouvait assez facilement être étendu à bien d’autres tâches que ce qui est usuellement destiné aux bureaux. Des équipes de télé-vendeurs, des designers, des segments de l’univers de la santé, par exemple, peuvent intégrer dans leurs fonctions une part de télétravail plus importante qu’auparavant. Cette orientation n’en est qu’à ses premiers instants, mais les avantages qu’elle promet devraient favoriser sont développement dans un futur proche.

* Gartner

Source DVSM

A voir

Etats Unis, des anticipations d’achats sur fond de crise et de fort risque contagieux…

Les consommateurs américains sont comme les autres, craintifs à l'égard du coronavirus....