Accueil / Actualité / Le véhicule autonome gagne une manche législative

Le véhicule autonome gagne une manche législative

Sous la pression des lobbys des constructeurs auto, la Chambre des Représentants américaine vient d’adopter une loi très favorable à la banalisation des véhicules autonomes.

Pour l’instant ce type de véhicule est autorisé à rouler dans une poignée des cinquante états de l’Union et à la double condition de profiter d’une autorisation administrative spécifique et d’être équipé d’un double système de reprise en main par un chauffeur. Le Self Drive Act adopté à la Chambre passe au Sénat, les constructeurs associés aux entreprises des high tech pourront faire rouler des dizaines de milliers de ces véhicules. Cette loi dispenserait l’industrie de toutes les autorisations et réglementations actuelles.

« Les entreprises américaines procèdent à des investissements massifs pour mettre au point de tels engins et ne doivent pas être contraints par une législation adoptée à une époque où le véhicule autonome relevait de la science-fiction » a soutenu le représentant de l’Ohio Robert Latta.  On s’attend tout de même à une autre bataille au Sénat. La Chambre Haute devrait sous l’influence des syndicats et des associations de consommateurs et d’usagers réfléchir un peu plus sérieusement aux implications de la technologie sur le quotidien, l’emploi et la sécurité.

 

Congrus-1-

 

A voir

asa-1-

Asus fait affaire avec Transatel

L’opérateur alternatif français a convaincu le constructeur Asus d’embarquer une carte LTE...