Accueil / Actualité / Des vents mauvais souffleraient-ils sur Xiaomi ?

Des vents mauvais souffleraient-ils sur Xiaomi ?

Que se passe-t-il chez Xiaomi ? La perle de la technologies chinoise connaitrait-il des problèmes ? Pour l’instant, le constructeur ne dit rien. Au contraire. Xiaomi refuse maintenant d’officialiser ses chiffres de vente, ce qui n’est pas franchement un signe très positif. Lei Jun, le CEO de Xiaomi a juste admis du bout des lèvres que « Xiaomi traversait une phase de transition après une ère de croissance trop rapide. »Il est vrai que les ventes étaient passées à 7,2 millions d’unités en 2012, à 18,7 millions en 2013 et à 61 millions en 2014. Après avoir commercialisé 70 millions de terminaux (et quelques accessoires) en 2015, Xiaomi avait commencé par anticiper un volume de vente de 100 millions d’unités, avant de ramener ses prévisions à 80 millions.

La récente implantation de Xiaomi en Inde aurait normalement dû permettre d’atteindre ces objectifs. Visiblement, c’est raté. Lei Jung a dû expliquer à ses employés « Nous allons devoir réduire la voilure, afin de nous consolider sur certains marchés et reprendre ensuite les voies de la croissance. »Heureusement a-t-il ajouté « les temps difficiles sont derrière nous. » Et pour preuve que l’avenir est radieux, Lei Jung a expliqué que l’entreprise avait réalisé un CA d’1 milliard de dollars sur le marché indien en 2016. Trois des 54 magasins physiques de la marque ont réalisé un CA supérieur à 14,5 millions de dollars. Deux cents nouveaux points de vente vont ouvrir cette année et un millier en 2020.  D’autres nouvelles aussi enthousiasmantes ont été annoncées. Mais en attendant, Lei Jung ne veut plus livrer ses volumes de vente. Et ça n’est pas du tout bon signe.

xia-1-

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

kiwa-6-

Kiwatch veut banaliser la vidéosurveillance

Cette levée de fonds de trois millions d’euros effectuée auprès d’Entrepreneur Venture...