Accueil / Actualité / Qui en veut à Vladimir Poutine ?

Qui en veut à Vladimir Poutine ?

A priori, beaucoup de gens : les Ukrainiens, les Géorgiens, les Syriens et même les Américains qui accusent ouvertement les services secrets russes d’avoir piraté les ordinateurs du parti Démocrate et même d’avoir influé mes élections. Moralité certains s’en donnent à cœur joie, et l’opérateur télécom russe Rostelecom affirme avoir « repoussé avec succès des attaques DDoS visant cinq grosses banques et organisations financières de Russie. »L’opérateur a notamment déjoué des pics d’attaques avec 3,2 millions de requêtes par seconde. Certaines attaques ont duré plus de deux heures. Les pirates exploitent toutes les portes possibles dont de nombreux objets connectés.  Ces attaques ont été conformées par VTB la deuxième banque du pays. Début novembre des attaques avaient également été lancées depuis plusieurs milliers d’ordinateurs piratés dans une trentaine de pays.Les services secrets russes incriminent l’Ukraine.

Selon eux, les attaques proviennent de de l’hébergeur ukrainien BlazingFast qualifié de « centre de commandement ». En tout cas cette affaire est prise très au sérieux. Le président Vladimir Poutine a déclaré qu’il fallait « prendre des mesures pour contrer les sorties illégales de fonds financiers vers l’étranger, mettre au point des mécanismes pour contrer les cyberattaques contre notre infrastructure financière. « La Russie vient de se doter d’une nouvelle doctrine de « sécurité » visant à « prévenir des conflits militaires que pourrait provoquer l’utilisation des technologies informatiques ». Elle vise à « défendre la souveraineté, la stabilité politique et sociale, l’intégrité territoriale » de la Russie.

secu-1

 

Enregistrer

A voir

BP-1-

French Tech Accélération réalise son dixième investissement

Le Fonds French Tech Accélération géré par Bpifrance dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir...