Accueil / Actualité / La vidéo sur smartphones a un bel avenir

La vidéo sur smartphones a un bel avenir

Plus de 60% des vidéos seront lues sur mobiles d’ici à la mi-2018 dans le monde, selon une étude d’Ooyala, plateforme de diffusion d’images sur le Web. Les résultats de l’étude sont assez étonnants. Au troisième trimestre 2017, les appareils mobiles ont dominé la visualisation d’événements sportifs en ligne, choisis par près de 58% d’utilisateurs, le smartphone étant quatre fois plus utilisé que tout autre appareil.Le temps passé à regarder des contenus de longue durée a augmenté de près de 77% pour les smartphones et 70% pour les tablettes mais est en recul pour les contenus de durée moyenne sur tous les types d’appareils.

Les publicités diffusées au milieu des vidéos longue durée (mid-roll ads) sont les plus vues en entier. L’étude révèle également que l’utilisation des mobiles pour regarder des vidéos de format long continue de monter en flèche. Le temps passé à visionner des formats longs a augmenté de près de 77% sur les smartphones et de 70% sur les tablettes au troisième trimestre 2017 par rapport au troisième trimestre 2016, tandis que la consommation de vidéos de durée moyenne ne cesse de reculer. Ooyala constate également que les hommes âgés de 18 à 49 ans forment le cœur de l’audience de vidéos en ligne sur smartphones.

Enfin, les appareils mobiles ont servi à visionner près de 63% de l’ensemble des vidéos sportives lues au troisième trimestre, les smartphones dépassant les 50% et les tablettes atteignant 12%. Les PC se situent à 35% et les téléviseurs connectés à un peu moins de 3%. Les appareils mobiles permettent de déjouer les systèmes de blocage géolocalisés.

Selon Frédéric Dumeny, VP Clients Strategy & Business Development d’Ooyala en zone EMEA « nous savons désormais qu’il est faux de prétendre qu’Internet ne peut pas assurer la retransmission en direct des grands événements sportifs. Il suffit de prendre l’exemple de la NFL il est tout à fait possible de regarder au moins deux matchs de football américain par semaine  pour constater que les fédérations sportives sont prêtes à alimenter Internet, dans l’espoir de rassembler des téléspectateurs du monde entier, en particulier en Asie avec son immense réservoir de consommateurs de vidéos. Les fournisseurs de contenus, les opérateurs et les marques doivent tous s’attacher à exploiter au mieux l’adoption croissante des appareils mobiles en général, sous peine de se voir distancés dans la course des contenus. »

OOYYAL-1-

A voir

g4-1-

Retard de la 4G, un rattrapage très à la française…!

Ne serait-il pas plus judicieux de viser sans plus attendre un futur qui devient pratiquement actuel…