Accueil / Actualité / Le Wi-Fi plus fort que l’amour !

Le Wi-Fi plus fort que l’amour !

Le spécialiste des solutions de connectivité, iPass affirme dans une étude sur les professionnels mobiles que 40 % des participants interrogés placent le Wi-Fi au premier rang de leurs priorités quotidiennes, avant la sexualité (37 %), le chocolat(14 %) et l’alcool (9 %). Pour parvenir à ce résultat surprenant, iPass a interrogé 1 700 professionnels mobiles dans le monde sur leurs habitudes et leurs préférences en matière de connectivité.75 %des participants déclarent que le Wi-Fi a amélioré leur qualité de vie et les deux-tiers préfèrent utiliser les points d’accès Wi-Fi plutôt que les services de données mobiles. Autre surprise, 75% des personnes sondées choisissent leurs forfaits selon les volumes de données que selon la durée des communications. L’accès au WiFi est d’ailleurs devenu un critère commercial stratégiue.

Par exemple, 72% des personnes sondées privilégient les hôtels qui leur proposent un accès Internet, et même 35 %des personnes interrogées déclarent avoir déjà tenu compte de l’expérience WiFi pour choisir une compagnie aérienne. A noter que la sécurité n’est pas franchement un sujet de préoccupation essentielle. Déjà la moitié des sondés n’ont aucun problème pour se relier à leur entreprise via un point d’accès Wi-Fi public ou distant. Et à peine 9 % des participants redoutent la perte de données professionnelles en cas de perte ou de vol de leur appareil. iPass constate d’ailleurs que 57% des sondés s’inquiètent franchement de la perte de leurs contacts personnels ou de leurs fichiers d’images en cas de disparition de leur terminal.

wf-380

Enregistrer

A voir

The Capitol dome is seen at rear as Chinese and U.S. flags are displayed in Washington, Tuesday, Jan. 18, 2011, ahead of the arrival of China's President Hu Jintao for a state visit hosted by President Barack Obama. (AP Photo/Charles Dharapak)

Trump s’en prend au protectionnisme chinois

Toutes les initiatives du président américain ne sont pas à blâmer.