Accueil / Actualité / Le WiFi explose ses records de vitesse

Le WiFi explose ses records de vitesse

Les passagers du nouveau TGV Paris Bordeaux (l’Océane) vont pouvoir profiter du WiFi en haut débit tout au long du trajet à la vitesse de 320 km/h.

Les infrastructures sont dues à la société 21net déjà opératrice sur les lignes Paris-Lyon et Paris-Lille. La collaboration entre la SNCF et 21net a débuté en 2016 quand la SNCF a attribué à 21net le projet afin d’équiper d’un réseau WiFi sa flotte de 300 TGV et 2 400 voitures. L’objectif est de permettre d’offrir d’ici fin 2017 et pour 80% des voyageurs TGV en France un accès gratuit à l’Internet enrichi d’un portail de services à bord.

L’affaire est compliquée et a exigé des déploiements techniques pour garantir la qualité technique malgré des obstacles redoutables comme la haute vitesse, la couverture variable des opérateurs, les vibrations, les tunnels ou les lignes haute tension.

« A très haute vitesse, le débit disponible pour un seul opérateur cellulaire varie d’un facteur 10 toutes les 5 secondes. Notre solution, qui repose sur une plateforme logicielle embarquée, permet de s’affranchir de ces contraintes en tirant parti de tous les opérateurs et de toutes les fréquences 3G et 4G disponibles, et en dirigeant les flux de données utilisateurs à chaque instant selon leurs besoins propres. Nous bénéficions à ce titre de notre très longue expérience dans les environnements des trains à grande vitesse », a déclaré Philippe Catherine, le P-dg de 21net.

L’opérateur est une société belge qui possède des filiales en France, au Royaume-Uni, en Italie et en Inde. 21net possède deux centres de R&D en France et en Belgique.

21net

tgvvvvvv

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

A voir

az-1-

Un nouvel assistant juridique vole au secours des avocats

Deux éditeurs spécialisés des solutions informatiques pour les professions juridiques, s’associent...