Accueil / Actualité / Pour Xerfi, le jeu vidéo crève l’écran

Pour Xerfi, le jeu vidéo crève l’écran

L’observateur vient de publier l’étude « Le marché du e-sport – Perspectives de croissance, jeu concurrentiel et enjeux pour les différents acteurs à l’horizon 2018. » Selon Xerfi, le e-sport engrange déjà des revenus estimés entre 250 et 400 millions d’euros dans le monde, dont 20 millions en France. Autant dire que nombre d’acteurs ont le droit de se partager le gâteau :  éditeurs, fabricants de consoles, organisateurs de tournois et groupes de médias. Malgré son statut encore confidentiel, le chiffre d’affaires su secteur avoisine celui des célébrissimes 24 heures du Mans. L’implication d’acteurs importants comme TF1ou Canal+ vont encore populariser le secteur et augmenter ses ressources. Par exemple, Canal+ sponsorise l’une des principales équipes françaises de e-sportTeam Vitality, etune émission hebdomadaire dédiée au sport électronique. La chaine Equipe 21 retransmet les compétitions le vendredi soir devant 150 000 téléspectateurs en moyenne. A noter l’intérêt des sites de paris en ligne pour cette activité. Les entreprises comme le distributeur GrosBill sponsorisent des évènements. Et plusieurs joueurs professionnels ont aujourd’hui des contrats avec des équipementiers informatiques.

Malgré ces évènements favorables, Xerfi souligne la fragilité de cet engouement.  Déjà, les éditeurs de jeux électroniques veulent organiser leurs propres compétitions, ce qui devrait ‘’signer l’arrêt de mort des organisateurs indépendants (Electronic Sport League). Malgré leur expertise, leurs marques restent peu connues du grand public et ne font pas le poids face à la puissance des franchises de jeux vidéo, à l’image de World of Warcraft ou Counter Strike.’’ L’éclatement des compétitions laisse présager d’un émiettement du secteur peu favorable à son épanouissement et à son devenir.

espt

 

Enregistrer

Enregistrer

A voir

bori-2-

Elon Musk s’intéresse au métropolitain

Le patron de Tesla n’a pas fini de vouloir révolutionner les transports...