Accueil / Actualité / ZTE va passer à la caisse

ZTE va passer à la caisse

Après avoir montré les dents, le président Trump s’est radouci.

ZTE et les autorités américaines ont conclu un accord. Si le constructeur téléphonique chinois ZTE Juridique accepte de payer une amende d’un milliard de dollars, ZTE pourra continuer à commercer sur le territoire américain, et surtout de se fournir chez des sous-traitants américains aussi essentiels que Qualcomm, Intel ou Gorilla Glass. ZTE a également accepté l’installation d’un comité pour veiller à l’application des conditions de l’accord dont les membres seront choisis par les autorités américaines.

A priori, la marque chinoise devrait acquitter la facture en sifflant de soulagement. Sauf que voilà, tous les Américains ne sont pas d’accord. Si Trump est disposé à passer l’éponge sur les mensonges de ZTE à propos de son commerce prohibé avec l’Iran, nombre de parlementaires veulent sanctionner très durement le constructeur chinois. Un groupe de représentants, formé de démocrates et de républicains estiment que qu’il faut continuer à boycotter ZTE et viennent de déposer un projet de loi pour empêcher le gouvernement Trump de conclure tout accord avec ZTE.  A suivre…

 

 

A voir

Quand des drones volent plus bas que les pâquerettes…

Il y a drone et drone. Problème de vocabulaire...