Accueil / Actualité / L’info confinée, des chiffres aux produits, le virus avait tiré à lui la couverture. Rideau…!

L’info confinée, des chiffres aux produits, le virus avait tiré à lui la couverture. Rideau…!

Le déconfinement opéré en Europe ces jours-ci marque une transition importante. Les dégâts constatés et les perspectives apocalyptiques ne seront plus seules dans les gazettes.

 DVSM, 11 mai 2020. Depuis presque un trimestre, l’effervescence médiatique autour du numérique grand public, de son industrie, de sa distribution, s’est trouvée quasi anéantie. Le retour vers des contraintes moins lourdes devrait permettre une timide remontée en régime, très imprégnée des bilans et des conséquences imputables aux virages imposés par les circonstances. Il reste que la rupture a bien eu lieu, et que la reprise d’un fil conducteur rompu est vaine. A quoi bon, par exemple, aligner les chiffres « d’avant » ? Surtout si, comme l’affirment de nombreux commentateurs et analystes, justement, rien ne sera plus comme avant. Si la lutte, surtout passive chez les personnes ayant échappé à la contamination, n’était pas une guerre, ce qui suit évoque les lendemains d’un grave conflit. Tout comme il n’était plus d’une grande utilité d’établir des parallèles entre avant 1939 et après 1945, trop repenser les choses par rapport au début de 2020 n’a de valeur que sur le plan narratif.

Cette épidémie, qui est loin d’avoir atteint son terme, a bouleversé toutes les stratégies, bloqué de nombreux projets, mais aussi précipité certaines évolutions. Si les industriels comptent encore sur une fin d’année susceptible d’ouvrir à nouveau les vannes pour certains marchés, leur prudence est également omniprésente. Lancer des fabrications de masse n’est pour l’heure que du domaine du pari risqué. Deux inconnues restent immenses comme les périls qu’elles dissimulent, une possible prolongation sur un assez long terme des mesures préventives pour la santé, et les justes appréciations des facteurs économiques, avec des perspectives lourdes sur l’emploi, le pouvoir d’achat et la souplesse dans l’action commerciale, jusqu’à son niveau le plus direct et concret avec la clientèle.

De même, les effets très accélérateurs sur de nombreux usages numériques doivent être analysés avec pragmatisme, sans précipitation. Quels sont ceux qui seront à la source d’une évolution importante et irréversible ? Quels sont ceux qui seront au contraire balayés par des retours aux habitudes antérieures ? C’est à ces rythmes fort imprévisibles que sont désormais soumis tous les acteurs de cette économie, et l’information qui ne peut qu’en découler. Y.D.

Source DVSM

A voir

Démocratie, pourquoi le vote reste-t-il la seule fonction allergique au numérique ?

Alors que les esprits moulinent et que les humeurs parfois s'échauffent sur le thème des municipales, pas un mot, pas un chuchotement ne se manifeste à propos d'un mode de scrutin garanti sans contagion.