Accueil / Actualité / Tablettes: en repli, et pourtant, toujours demandées dans certains axes du marché.

Tablettes: en repli, et pourtant, toujours demandées dans certains axes du marché.

Gros smartphone ou petit notebook, et en même temps produit original, la tablette aura toujours eu du mal à défendre sa position un peu floue. Qui peut le plus peu le moins, et presque inversement.

DVSM, 15 octobre 2020. Si les smartphones doivent faire de 2021 la saison d’une vigoureuse reprise, leur proche voisin dans les rayons voit l’avenir proche d’une manière plutôt sombre. Les projections pour ce  même prochain millésime font état d’un repli en volume de l’ordre de -10,5%*. Si l’année 2020 sera probablement ponctuée par un bilan en relative stabilité, c’est en revanche à une pente poursuivie durant les quatre à cinq prochaines années que les analystes s’attendent.

Dans les limites d’un volume ne dépassant pas mondialement 120 millions d’unités, la petite forme de ce produit reste prisonnière d’une tendance au demeurant difficilement analysée. Les bureaux d’études voient des causes très diverses à la situation, qui s’est semble-t-il stabilisée en 2020 que grâce à la crise du coronavirus et aux mesures de confinement. Si elle a profité d’une nécessité de rééquipement, elle pourrait en revanche être désavantagée par les dispositions visant à endiguer les ardeurs de Huawei, tout comme par sa fonction toujours relativement imprécise, coincée entre des notebooks et d’autres concepts intermédiaires, qui d’ailleurs picorent eux aussi dans l’écuelle des PC portables de petite taille. Pour un consommateur, entre une tablette avec clavier adaptable et des devices offrant clavier et écran « tactilisé », il est clair que le choix s’établit  davantage en fonction des usages possibles qu’à travers les circonvolutions de la terminologie.

* Digitimes Research.

Source DVSM

A voir

Lutte contre le virus, une criante absence de toute initiative à l’échelon de l’Europe.

Il a souvent été soutenu que l'union européenne ne prendrait toute son ampleur qu'à travers une crise majeure...