Accueil / Actualité / Bolloré draculise Gameloft

Bolloré draculise Gameloft

Le (grand) breton de Vivendi et Canal+ est comme presque toujours parvenu à ses fins. Les (petits) bretons de Gameloft, les frères Guillemot ont mis les pouces, incapables de résister à l’avidité de Vincent Bolloré. Patron du groupe, Michel Guillemot a écrit à chacun des employés de l’entreprise annonçant le succès de l’OPA hostile engagé par Vincent Bolloré, et son départ imminent sans doute pour le 29 juin prochain, pour l’assemblée générale annuelle de la société.

Dans son courrier,Michel Guillemot incite quasiment ses troupes à quitter l’entreprise : « D’ici à ce changement de direction, je demeure président et chef de la direction de Gameloft avec pleine autorité, personne d’autre n’a le droit de vous donner des instructions. Comme vous le savez, j’ai toujours été pour la liberté et vous ai encouragé à faire vos propres choix, écrit-il. C’est votre avenir qui se construit. Peu importe le choix que vous ferez, vous ferez toujours pour moi partie d’une communauté unique de créateurs qui ont participé à cette grande aventure et bâti Gameloft. »Vivendi a réussi à acheter plus de 60% des actions de l’entreprise. Les Guillemot lui cèderont le reste (22,43%) au cours du mois. Par communiqué, la famille Guillemot explique « qu’elle ne peut espérer de création de valeur d’un actionnaire majoritaire avec lequel elle est en profond désaccord sur la stratégie. L’approche hostile de Vivendi est contraire aux intérêts de Gameloft, tant pour son activité que pour ses équipes. »

bo1

Et maintenant que va-t-il de passer ? Une certitude, la guerre initiée par Vincent Bolloré contre les Guillemot n’est pas terminée. Les frères vont devoir se battre contre le tycoon pour conserver la propriété de leur autre éditeur de jeux vidéo, Ubisoft. Mais en ont-ils les moyens ?

A voir

delem-3-

Dell sonne le tocsin

Si l’on en croit l’étude ‘’ESG 2017 IT Transformation Maturity Curve ‘’ commanditée par Dell EMC...